VIDEO - Coronavirus : une société chinoise teste les camions pilotés en 5G pour éviter la propagation du virus

VIRUS : En Chine, des camions pilotés grâce à la 5G
High-tech

INNOVATION – Pour faire face à la pénurie de main d’œuvre, des entreprises minières chinoises ont recours à la connexion ultra-rapide 5G pour rendre leurs camions autonomes. La technologie comme nouveau recours face au coronavirus.

Et si la technologie était l’un des meilleurs remparts économiques contre le coronavirus ? Alors que la Chine compte plus de 80.000 cas confirmés sur les 85.000 recensés dans le monde, pour plus de 2.800 décès, les entreprises doivent s’organiser pour poursuivre leur activité, malgré l’absence de nombreux salariés, et elles se tournent de plus en plus vers les innovations du moment.

Près de la ville autonome d’Ordos, en Mongolie intérieure (nord du pays), une société a ainsi automatisé ses camions miniers pour lutter contre la pénurie de main d’œuvre causée par le Covid-19 (voir la vidéo ci-dessus). Grâce à la connexion ultra-rapide en 5G implantée sur le site, une douzaine de camions peuvent s’activer jour et nuit. "Ces camions miniers sans chauffeur permettent d’assurer un service de transport 24h/24", explique Pang Xiaogang, un ingénieur en technologie minière. "En plus de résoudre le problème de la pénurie de main d’œuvre, la mise en place pour permet d’assurer l’approvisionnement en charbon thermique pour lutter contre l’épidémie." Et cela permet également d’éviter les risques de propagation potentielle du virus parmi les employés.

Lire aussi

Des avantages économiques indéniables

Cela fait plusieurs mois que les entreprises basées sur la zone de Bayan Obo, très prisée pour sa forte réserve de terres rares (38% des réserves mondiales), testent les technologies de conduite autonome des camions. Mis en place par China Mobile et Tage iDriver, un fournisseur de services de conduite autonome pour mines à ciel ouvert, ces camions de 90 à 170 tonnes sont équipés de nombreuses technologies comme des radars et des lidars pour ajuster leur conduite à l’environnement, et de communication sans fil 5G. Pilotés à distance, ils sont ainsi capables d’éviter des obstacles, de stationner à des endroits précis, de circuler sous toutes les météos, réduisant les coûts et les risques opérationnels.

"La solution sans pilote pour les mines intelligentes a été utilisée dans de nombreuses mines à ciel ouvert en Chine", avance Chen Long, expert en technologie intelligente et autonome. S’il admet que cela s’avère un atout dans la prévention des épidémies en limitant le contact, il souligne aussi l’apport économique pour une entreprise. Un seul technicien peut superviser plusieurs camions, mieux gérer la flotte selon les besoins. L’échange d’information se fait plus rapidement et la surveillance également, ajoute-t-on du côté de chez China Mobile. La zone minière de Bayan Obo envisage à terme de rendre autonomes 65% de ses véhicules afin de mettre au point une exploitation minière intelligente à coup d’intelligence artificielle, de robots, de connexion rapide et d’innovations diverses.

En vidéo

Des conseils pour éviter la propagation du coronavirus

L’Europe aussi s’y met

En Europe, la société E/nride avance sur la même technologie de camions sans chauffeur. Mais ici, à la différence de la Chine, les véhicules sont autonomes et prévus pour être pilotés à distance. La startup de fret robotisé a d’ailleurs passé une annonce pour embaucher des opérateurs dès le mois prochain en Suède et l’été prochain aux Etats-Unis. Les chauffeurs recrutés, professionnels, vont être formés à la conduite à distance et à la gestion de la sécurité des modules plutôt massifs qu’ils devront gérer. Après plusieurs mois de test, l’exploitation commerciale devrait débuter dès la fin 2020 en Europe, puis outre-Atlantique.

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Nous avions pu nous essayer à la conduite de ces camions l’an dernier sur un circuit fermé situé à Stockholm tandis que nous nous trouvions à Barcelone. Tout passait par la connexion 5G et internet. Nous avions face à nous des commandes, le volant et les pédales, et un écran de contrôle pour suivre notre trajectoire. Tout s’était déroulé avec une certaine fluidité et en toute sécurité, même si nous n’étions pas pour autant rassurer de piloter un véhicule situé à des milliers de kilomètres.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent