Courrier du cœur 2.0 : "J'ai testé le double rendez-vous, et suis rentrée bredouille !"

Courrier du cœur 2.0 : "J'ai testé le double rendez-vous, et suis rentrée bredouille !"

DirectLCI
AMOUR 2.0 – Aujourd'hui, on se rencontre sur Tinder, on se like sur Facebook et on rompt avec un texto ! Chaque semaine, metronews vous parle de la révolution de l'amour version 2.0 : chagrin, plan cul, coup de foudre, il y en a pour tous les goûts.

Tinder ou Happn : entre les deux, votre cœur balance ? Un soir, Amélie, 21 ans, a voulu tester son modjo en fixant rendez-vous à deux garçons, l'un aperçu sur Tinder et l'autre sur Happn. "J'en avais marre de jongler en permanence entre les deux applis, et cette quête d'amour devenait vraiment chronophage. Au moins 1h30 par jour ! Il fallait faire un choix : j'ai donc opté pour le double rendez-vous !"

"Ils ont cru réaliser leur grand fantasme..."

Après quelques messages échangés, notre experte en drague fixe un rendez-vous pour le soir même. "Quand je suis arrivée dans le bar, ils étaient tous les deux accoudés tranquillement au bar, à guetter mon arrivée", se souvient Amélie, un brin espiègle. Tout deux ignoraient, à cet instant, qu'ils étaient conviés à un seul et même rendez-vous.

"Curieusement, ils ont très bien pris la chose, reprend Amélie, toujours aussi malicieuse. Hahaha !!! Ils ont dû croire qu'ils allaient enfin pouvoir réaliser leur grand fantasme, un plan à trois... avec un autre mec !" La soirée s'est poursuivie autour d'un verre : Amélie au centre, et les deux garçons face à elle. Idéal pour un débat.

"On a fini par se coacher mutuellement"

"On a commencé discuter des avantages et des inconvénients de Tinder et Happn, et chacun y allait de sa petite histoire", se rappelle Amélie. Du coup de foudre aux plans cul réguliers, en passant par les mauvaises surprises avec le rencard au physique indélicat, toute la terminologie de l'utilisateur de ce genre d'applications. "Et on a fini par se coacher mutuellement, en s'échangeant des astuces et des conseils !"

Si Amélie et ses deux compères ont décidé de ne plus se quitter, c'est désormais sur le chemin de l'amitié qu'ils continuent de se voir. "On a pris l'habitude de se retrouver au moins deux fois par mois. On en profite pour faire le point sur nos derniers rendez-vous, et on se donne plein de conseils." On l'oublie parfois, mais on peut très bien aussi se faire des amis !

À LIRE AUSSI
>> Fred, 30 ans : "Le jour où j'ai fait un rencard à l'envers"
>> Elle se tape l'incruste chez moi, et je passe pour le goujat !"
>> Retrouvez tous nos courriers du cœur 2.0

Plus d'articles