Netflix réduit les débits de sa plateforme de streaming en Europe pour éviter de paralyser internet

Netflix réduit les débits de sa plateforme de streaming en Europe pour éviter de paralyser internet
High-tech

BREAK THE INTERNET - La plateforme de streaming Netflix a réduit son débit internet face à la hausse du trafic depuis la mise en place du confinement dans divers pays européens afin de modérer la pression de ses utilisateurs connectés en masse sur le réseau.

Face à l'affluence d'utilisateurs sur sa plateforme, Netflix fait preuve de modération. La plateforme de streaming en ligne a décidé de réduire les débits  sur tous ses flux en Europe pendant 30 jours."Netflix a décidé de commencer à réduire les débits binaires sur tous nos flux en Europe pendant 30 jours. Nous estimons que cela permettra de réduire le trafic de Netflix sur les réseaux européens d'environ 25% tout en assurant un service de bonne qualité à nos membres", a expliqué jeudi un porte-parole, cité dans un communiqué. Le PDG de Netflix répond ainsi à une demande formulée mercredi par le commissaire au Marché intérieur lors de leur rencontre à Bruxelles.

Thierry Breton a appelé mercredi les plateformes de diffusion et les opérateurs à prendre des mesures pour alléger la pression sur l'internet, afin de faciliter le travail à distance et l'éducation en ligne durant la période de confinement imposée dans les pays d'Europe pour lutter contre la propagation du Covid-19.

Il a salué "l'action très rapide que Netflix a entreprise pour préserver le bon fonctionnement de l'Internet pendant la crise du Covid-19 tout en maintenant une bonne expérience pour les utilisateurs". "M. Hastings a fait preuve d'un grand sens des responsabilités et de la solidarité", a-t-il ajouté.

En vidéo

Confinement : les astuces pour ne pas s'ennuyer à la maison

Lire aussi

30 millions de foyers équipés en France

Les obligations de confinement et le télétravail ont augmenté le trafic sur Internet, avait souligné le commissaire mercredi. Thierry Breton a demandé aux plateformes de diffusion en continu de "coopérer avec les fournisseurs de télécommunications pour adapter le débit de la diffusion vidéo en continu en proposant temporairement la définition standard plutôt que la haute définition, en tenant compte des heures de travail les plus  critiques".

En France, près de 30 millions de foyers disposent aujourd'hui d’un abonnement Internet fixe en haut débit (ADSL) et très haut débit (fibre optique ou 4G fixe), selon les derniers chiffres de l’Arcep. Faut-il redouter une panne internet ? "Les opérateurs, avec leurs équipes de techniciens et d’ingénieurs, ont une vue en temps réel sur l’activité de leur réseau. Et ils sont donc en mesure d'adapter son dimensionnement pour pouvoir absorber le mieux possible les pics de consommations", déclarait il y a quelques jours à LCI Arthur Dreyfuss, président de la Fédération française des télécoms (FFT), qui rappelle que les internautes doivent avant tout faire preuve de "civisme" en cette période de crise.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent