Dans le magasin du futur, les caissières pourraient tout bonnement disparaître

Dans le magasin du futur, les caissières pourraient tout bonnement disparaître
High-tech

EXPÉRIMENTATIONS – Le secteur de la grande distribution prépare l'avenir. L'apport des nouvelles technologies, et notamment de l’intelligence artificielle, pourrait changer la manière dont nous effectuons nos courses, mais également le visage des grandes surfaces.

Les produits que nous trouvons dans les rayons des supermarchés changent avec le temps. Mais la manière dont nous réalisons les courses reste la même depuis des décennies. Dans des laboratoires de recherche, les magasins du futur sont pourtant à l'étude. Et réservent, grâce à l'apport d'outils technologiques, une série de surprises. 

Le concept phare est celui des supermarchés autonomes. Ils doivent permettre de se passer des traditionnelles caisses, et donc d'en finir avec les files d'attentes. Dans ces enseignes, qui pourraient ouvrir dès la fin de l'année 2020, les rayons sont truffés de caméras. Celles-ci reconnaissent les visages des clients et analysent les produits qu'ils emportent avec eux dans leurs sacs. Comment s’effectue alors le paiement ? Avant de venir dans le magasin, il suffit de télécharger une application mobile puis de la relier à son compte bancaire. L'enseigne se charge alors de débiter la somme correspondant aux articles choisis. 

Des avantages et une série de limites

Rendus possibles grâce aux progrès de l'intelligence artificielle, ces magasins du futur représentent une aubaine pour les ténors de la grande distribution. À la clef pour eux : des économies de personnel et la possibilité d'ouvrir les structures à toute heure du jour ou de la nuit. Sans doute la recrudescence de ces caméras pourra-t-elle également permettre de réduire les vols dans les rayons. 

Lire aussi

Actuellement testées à l'étranger, certaines de ces innovations pourraient cependant se heurter à un cadre législatif très strict en France, notamment sur le recueil et l'exploitation des données personnelles. Il faut en effet obligatoirement un consentement écrit de la part de l'usager afin d'en disposer librement.  Pour fonctionner de manière optimale, ces magasins nouvelle génération devront sans doute aussi s'appuyer sur la reconnaissance faciale. Une technologie qui se développe de manière exponentielle depuis quelques années, mais qui pourraient se heurter à la réticence des consommateurs.

Toute l'info sur

LE WE 20H

Ce sujet a été diffusé dans le journal télévisé de 20H du 27/12/2019 présenté par Audrey Crespo-Mara sur TF1. Vous retrouverez au programme du JT de 20H du 27 décembre 2019 des reportages sur l’actualité politique économique, internationale et culturelle, des analyses et rebonds sur les principaux thèmes du jour, des sujets en régions ainsi que des enquêtes sur les sujets qui concernent le quotidien des Français.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

CARTE - Quels sont les 54 départements soumis au couvre-feu ?

EN DIRECT - Covid-19 : la France franchit le cap du million de cas depuis le début de l'épidémie

Coronavirus : "On ne parle pas d’une vague mais d’une marée haute qui risque de durer des mois"

Comment Bertrand-Kamal a quitté "Koh-Lanta : les 4 Terres" à la surprise générale

"Des femmes qui n'aiment pas les hommes" : les propos de Maïwenn sur les féministes ne passent pas

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent