Deepfakes : pour apprendre à vous en méfier, regardez cette fausse vidéo de Trump annonçant sa candidature à l'Elysée

High-tech

Toute L'info sur

Le 20h

NE CROYEZ PAS TOUT CE QUE VOUS VOYEZ - Les deepfakes, ces vidéos truquées plus vraies que nature, circulent de plus en plus sur les réseaux sociaux. Pour sensibiliser aux risques de cette technologie, apprendre à les reconnaître et à s'en méfier, le journaliste Yani Khezzar s'est livré à une démonstration bluffante sur le plateau du 20 heures de TF1.

Elles mentent mieux que jamais, mieux vaut donc s'armer pour les démasquer. Face à la prolifération et aux dangers des vidéos deepfakes, dans lesquelles un visage est remplacé par celui d'une autre personne et une voix retranscrite à partir d'échantillons audio, le JT de 20 heures de TF1 s'est livré mercredi soir à une démonstration pédagogique : le journaliste Yani Khezzar a diffusé une fausse vidéo fabriquée au sein de la chaîne, plus vraie que nature, de Donald Trump annonçant (en français) sa candidature... à l'Elysée en 2022. Dans un second temps, les téléspectateurs ont pu voir le journaliste faire dire en direct ce qu'il voulait au président américain, grâce à un logiciel calquant et faisant correspondre les mouvements de leurs deux visages, montrés côte à côte à l'écran. Bluffant.

Une démonstration qui met en évidence la simplicité de la réalisation de ces hypertrucages, qui peuvent être conçus grâce à certains programmes gratuits disponibles en libre accès sur Internet (et que des outils permettent par ailleurs d'analyser et de reconnaître).

Lire aussi

 Morale de cette expérience : ne plus croire, si c'était encore le cas, tout ce que l'on voit. Et lorsque circule sur les réseaux sociaux une vidéo d'une personne, connue ou pas, tenant des propos surprenants, mieux vaut se demander si celle-ci n'a pas été instrumentalisée. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter