"Défi Facebook" au bureau : sachez que votre employeur peut vous licencier pour faute grave !

"Défi Facebook" au bureau : sachez que votre employeur peut vous licencier pour faute grave !

RÉSEAUX SOCIAUX - Si vous êtes coutumier des "défis Facebook", comme le très populaire "A l'eau ou au restau", évitez de le faire sur votre lieu de travail ! Vous pourriez alors vous retrouver sur le carreau. C'est en tout cas ce qui est arrivé à une aide-soignante, dont le licenciement a été validé par la cour d'appel de Reims. Vous êtes prévenus.

"A l'eau ou au restau" est le nom d’un des défis Facebook les plus populaires en France. Apparu lors de l’été 2014, le concept de ce jeu potache consiste à désigner des amis Facebook afin de les pousser à se déguiser et à jeter "à l’eau" dans un lieu inhabituel, sous peine de devoir inviter au restaurant l’instigateur du challenge. Si vous êtes coutumier de ce genre de facéties, soyez vigilant à ne pas le faire dans un endroit inapproprié, comme par exemple votre lieu de travail. Car, votre employeur peut tout à fait décider de vous licencier pour faute grave, même si vous avez agi en dehors des heures stipulées dans votre contrat.

Pour relever ce challenge, une aide-soignante s’était ainsi assise dans un fauteuil roulant, coiffée d’une perruque, avant de se faire asperger avec des seaux d’eau et des tuyaux d’arrosage par trois collègues, sur son lieu de travail, en dehors de ses horaires. En filmant la scène, avant de partager les images sur sa page Facebook, elle n’imaginait pas qu’elle se retrouverait sur le carreau quelques mois après. Alertée de l’incident, la maison de repos dans laquelle l’aide-soignante travaillait avait en effet décidé de lancer une procédure de licenciement pour "faute grave", rapporte le site spécialisé Numemara.

Lire aussi

    Même si la diffusion de la vidéo se limite à un cercle d'amis

    La jeune femme avait porté l’affaire devant les tribunaux. Elle a finalement été déboutée. Dans un arrêt rendu mi-novembre, les magistrats de la cour d’appel de Reims ont validé sa révocation. Ils ont considéré que les faits qui lui étaient reprochés "ne sont pas détachables de l’exécution de son contrat de travail", même si la diffusion a été limitée au cercle d'amis de la jeune femme. Selon eux, le motif du licenciement est d'autant plus justifié par le fait qu'elle avait dû solliciter trois autres salariés pour exécuter ce défi.

    Le défi Facebook "A l'eau ou au restau", moins inquiétant en apparence que le "neknomination", qui implique de l’alcool, préoccupe depuis longtemps les forces de l'ordre. Il y a deux ans, la Police nationale avait ainsi diffusé une mise en garde sur son site internet, à la suite d'un accident tragique. La veille, le corps sans vie d'un jeune homme de 19 ans avait été retrouvé dans le Morbihan. Il était tombé dans une rivière accroché à son vélo, alors qu'un ami le filmait avec un smartphone. Depuis, plusieurs cas de noyade liés à des défis Facebook ont été recensés par la police. Alors, encore une fois, soyez prudents !

    Lire aussi

      En vidéo

      "A l'eau ou un resto" : ce défi Facebook a fait un mort

      Sur le même sujet

      Les articles les plus lus

      REVIVEZ - Marghe remporte "The Voice 2021"

      EN DIRECT - Israël/Palestine : plus de 150 morts depuis la reprise des violences, l'essentiel à Gaza

      Covid-19 : ces pays européens qui ont déjà assoupli les règles aux frontières pour les touristes

      Que devient Abi Bernadoth, le gagnant de "The Voice" ?

      Bigard, Lalanne et Chalençon, têtes de file d'une manifestation anti-masques à Lyon

      Lire et commenter

      LE SAVIEZ-VOUS ?

      Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

      Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.