#DeleteFacebook : Elon Musk efface les pages de SpaceX et Tesla

DirectLCI
DÉCISION - En soutien au mouvement #DeleteFacebook lancé sur Twitter, le fondateur et patron de SpaceX et de Tesla Elon Musk a fait effacer vendredi les pages Facebook de ces deux entreprises. "Efface SpaceX sur Facebook, si t'en es capable !" l'avait alors mis au défi un internaute sur Twitter.

Depuis plusieurs jours, le réseau social Facebook fait l'objet d'une campagne hostile, étant accusé de ne pas avoir su protéger correctement les données confidentielles de millions d'utilisateurs, qui ont notamment fini aux mains de la firme privée britannique, Cambridge Analytica (CA). Dans le sillage du cofondateur de l'application de messagerie WhatsApp, Brian Acton, qui a appelé à quitter le réseau social, le fondateur et patron de SpaceX et de Tesla, Elon Musk, a fait à son tour effacer vendredi les pages Facebook de ces deux entreprises, qui étaient suivies par des millions de personnes.


Cet acte symbolique fait suite à un défi lancé à l'homme d'affaires par des utilisateurs de Twitter, l'invitant notamment à réagir aux informations selon lesquelles un cabinet d'analyse britannique, Cambridge Analytica, avait collecté impunément des données relatives à 50 millions d'utilisateurs du réseau social.

"Efface SpaceX sur Facebook, si t'en es capable !", l'avait mis au défi un utilisateur dans un tweet. Auquel Elon Musk a répondu : "Je ne savais même pas qu'il y en avait une (page). On va le faire". L'échange sur Twitter avait débuté entre Elon Musk et le co-fondateur de WhastApp Brian Acton. A un moment, Elon Musk avait tweeté : "C'est quoi Facebook ?" 


Il a ensuite avoué ne pas avoir de compte Facebook et n'avoir jamais utilisé le réseau social, tout en tolérant l'autre réseau social de la firme fondée par Mark Zuckerberg, Instagram, sur lequel Musk compte 6,9 millions d'abonnés. "Instagram, ça va, tant qu’ils restent relativement indépendants. Alors, je ne pense pas être un quelconque martyr ou que mes sociétés vont prendre un rude coup (...) en fait, on s'en fiche" a-t-il indiqué sur Twitter vendredi.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter