Désormais, vous pouvez payer vos achats sans carte bancaire mais avec... votre voix

High-tech

ARGENT - Le paiement du futur, dans l'idéal, ça consisterait à ne pas payer. En attendant le jour où tout sera gratuit en notre Eden, vous pouvez déjà payer sans carte bleue. Vous avez seulement besoin de votre bouche.

Vous oubliez toujours votre numéro de carte bancaire, vous ne l'avez pas toujours sur vous ou cela vous ennuie de la sortir à chaque achat que vous effectuez sur Internet. Vous avez un téléphone et vous êtes en état de parler dedans ? Cela suffit pour payer tous vos achats en ligne avec le moyen de paiement du futur : votre voix. 

Si vous avez un compte à La Banque Postale, c'est déjà une réalité. Et bientôt, le service sera disponible aux clients de LCL et du Crédit agricole (qui sont en train de l'expérimenter) et d'autres banques encore. 

 A quoi ça sert ?
"Talk to pay" vous permet de payer plus simplement (et plus sûrement qu'avec le paiement sans contact) absolument tous vos achats sur internet. Là, vous pensez : "oui, c'est gentil mais j'ai déjà une carte bancaire". Avec "Talk to pay", vous n'en avez plus besoin : vous payez avec votre seule voix. 

 Comment ça marche ?
Vous installez une extension à votre navigateur internet et c'est prêt. Au moment de payer un achat sur Internet, vous devez simplement répondre à un appel et dire une phrase type. Un capteur biométrique vous authentifie et c'est payé. Le petit plus : l'outil remplit toutes les cases du formulaire de paiement (vous savez, lorsque vous devez taper votre adresse, votre numéro de téléphone, rappeler votre mail, renseigner votre nom, rentrer votre sexe... et bien sûr, votre numéro de carte bancaire à 16 chiffres + la date d'expiration et les trois chiffres du cryptogramme). Oust ! "Talk to pay" remplit tout ça d'un coup.

 Je peux choisir la phrase que je veux ?
Non. On vous voit venir, vous allez vouloir dire une grossièreté à votre téléphone pour valider vos paiements du futur. La phrase type (Je suis Machin et je m'authentifie par ma voix) est imposée. Du moins pour le moment.

Et si je suis malade ?  
Il faut vous soigner . Mais rassurez-vous, quelques années de recherches et de tests garantissent que, même enrhumé, vous pourrez craquer sur cette parure de draps en promo sur vente-privee.com. Une exception, peut-être : la mue. Mais si vous avez déjà mué, vous dormirez au chaud dans vos nouveaux draps. 

 Nicolas Canteloup va-t-il pouvoir se servir sur mon compte ? 
Non. Déjà parce que c'est un garçon honnête. Ensuite parce qu'il faudrait qu'il ait votre portable à ce moment-là. Et en plus, jure la société "Talk to pay", parce que si vous trouvez qu'il imite Nikos ou DSK à la perfection, en vrai, il y a d'énormes différences de fréquences. Des différences que votre oreille n'entend pas mais qui n'échappent pas à un capteur biométrique.

 C'est bien légal tout ça ? 
Votre voix est une composante de votre identité, au même titre que vos empreintes digitales. C'est pourquoi la Commission nationale information et libertés (Cnil) devait donner son aval. Ce qui est fait. 

À LIRE AUSSI 
>> Bercy veut limiter vos paiements en liquide
>>  La Bonne Paye : le nouveau service de paiement sécurisé du Bon Coin
>> Comment refuser la carte de paiement sans contact

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter