Donald Trump aura droit à son Samsung Galaxy S4 ultra- sécurisé, comme Barack Obama !

High-tech
A LA MAISON BLANCHE - Malgré son mépris affiché pour les nouvelles technologies, le président élu des Etats-Unis devrait vraisemblablement recevoir un Galaxy S4, ultra sécurisé, lors de son arrivée à la Maison Blanche.

Le nouveau président des Etats-Unis, en technophobe convaincu, n’a jamais caché son mépris pour les cols blancs de la Silicon Valley qui, pour la plupart, ont d’ailleurs soutenu publiquement sa rivale Hillary Clinton. A l’exception de son compte Twitter (@realDonaldTrump), avec lequel il a mené une campagne sur les réseaux sociaux particulièrement agressive, Trump n’a cessé d’affirmer son aversion pour les nouvelles technologies.


Sur CNN, il a expliqué récemment ne pas avoir de smartphone personnel ni d'ordinateur portable, et encore moins de messagerie électronique à son nom. Préférant de loin l’usage des lettres manuscrites aux mails, ce président "à l’ancienne" confiait toutefois partager occasionnellement des tweets depuis un iPhone et un téléphone de la marque Samsung  que son équipe de campagne avait mis à sa disposition.

Trump préfère Samsung à Apple : pourquoi ?

En février dernier, Donald Trump avait déclaré qu’il boycotterait le smartphone (américain) d’Apple, si celui-ci refusait d'aider à débloquer l'iPhone d'un des auteurs de la tuerie de San Bernardino. "J'utilise à la fois un iPhone et un Samsung. Si Apple ne donne pas d’infos aux autorités, j’utiliserai seulement un Samsung jusqu’à qu’ils le fassent", écrivait le nouveau président des Etats-Unis sur son compte Twitter.

Une analyse de ses messages sur Twitter conclut qu’il écrit lui-même les plus virulents, et que les autres sont rédigés par ses collaborateurs. Cette étude porte plus exactement sur les différences selon que les tweets sont rédigés depuis un iPhone ou un appareil sous Android – les premiers, par les assistants du candidat républicain, les seconds par Trump sur son propre smartphone, un Samsung Galaxy-. 


Sur le blog Variance Explained, l’informaticien David Robinson en a conclu que les tweets les plus énervés proviennent d’un appareil sous Android (le système d’exploitation mobile des smartphones Samsung entre autres) ; alors que les messages plus calmes, relatifs à la stratégie et au calendrier de la campagne (annonces de réunions, d’émissions etc.) sont envoyés depuis un iPhone. 

Un téléphone "oldschool" mais ultra sécurisé

En tant que président élu des Etats-Unis d'Amérique, Donald Trump ne devrait pas être trop dépaysé. Car, depuis le mois de juin dernier, Barack Obama n’est plus obligé de se coltiner son vieux BlackBerry 8830 World Edition. Pour des raisons de sécurité, le président avait l’obligation d’utiliser un smartphone, configuré par la National Security Agency (NSA) : "Quand on m’a donné le téléphone et on m’a dit : 'Monsieur le président, pour des raisons de sécurité, vous ne pouvez pas prendre de photos, vous ne pouvez pas envoyer des SMS, le téléphone ne marche pas, vous ne pouvez pas mettre de la musique dessus'", s'était amusé l'ancien président lors d'une interview sur le plateau "The Tonigh Show de Jimmy Fallon".

Apparemment, cela faisait bien longtemps qu’il souhaiter en changer : "J’étais  le premier président [en 2009] à utiliser un BlackBerry. Mais, vous savez, les années passent et plus personne n’utilise de BlackBerry aujourd’hui. Et cette année, on m’a dit : 'Bonne nouvelle monsieur le président, on va vous donner un nouveau smartphone !'" Les équipes informatiques de la Maison Blanche, la NSA et la White House Communications Agency (WHCA) ont donc travaillé sur un dispositif de rechange.


Il s’agit d’un Samsung Galaxy S4 remanié, qui embarque un protocole de chiffrement ultra sécurisé, rapporte le site spécialisé Ars Technica. En revanche, il n’aura pas plus de fonctions qu’un jouet pour enfant de trois ans. Etant donné qu'Apple a choisi de ne pas céder au chantage du FBI, il est fort probable que le nouveau président des Etats-Unis s'en remettra au  modèle coréen qu'utilisait son prédesseur. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter