Bethesda dévoile Fallout 76, une nouvelle virée post-apocalyptique

DirectLCI
JEUX VIDÉO – A moins de deux semaines du salon E3 de Los Angeles, Bethesda Game Studios a dévoilé les premières images de son prochain opus, Fallout 76. Une nouvelle plongée dans un monde ravagée par la guerre nucléaire et où chacun doit tenter de survivre.

Fallout. Si vous n’êtes pas un gamer assidu, vous êtes peut-être passé à côté de cette saga vieille de plus de 20 ans, parmi les plus connues et acclamées du monde vidéoludique. Une plongée dans un monde post-apocalypse nucléaire où chacun lutte pour sa survie, dans un univers hostile mais tellement familier.


Le jeu fait son apparition sur PC en 1997. Il s’agit alors d’un jeu de rôle. Il basculera en jeu d’action-aventure dix ans plus tard avec Fallout 3. Mais ce qui séduit alors les joueurs, c’est cet univers étrange que Tim Cain, son créateur, infuse dans son œuvre. Un étrange mélange rétro-futuriste.

La Guerre froide a eu raison de la planète

Si la saga Wolfenstein (également édité par Bethesda Games) part du postulat que les Nazis ont gagné la Seconde Guerre mondiale, Fallout revisite, lui aussi, l’histoire en créant un monde alternatif post-1945 dans lequel la guerre froide a duré jusqu’à un point culminant en 2077 et une guerre nucléaire qui a ravagé la moitié de la planète. Les survivants vivent désormais terrés dans des abris antiatomiques, tentant de temps en temps de remonter à la surface.


La série se déroule entre la fin du XXIe et la fin du XXIIIe siècle, majoritairement dans une Amérique restée coincées dans les années 1950, entre menace nucléaire et avènement d’une nouvelle ère technologique. Le monde a basculé dans une bataille pour les derniers gisements de pétrole. Au fil des épisodes (Fallout 2 en 1998, Fallout 3 en 2008, Fallout : New Vegas en 2010 et Fallout 4 en 2015), on croise une faune et une flore hostiles, transformées par les retombées radioactives, des mutants autant que des organismes cybernétiques. Et on y avait même croisé Emmanuel Macron !


Chaque jeu vidéo met en scène des personnages qui doivent quitter l’abri numéroté auquel ils sont rattachés pour réaliser des missions à la surface de la terre (Fallout, Fallout : New Vegas, Fallout 4), trouver un autre abri (Fallout 2), partir en quête d’une personne disparue dans les terres dévastées (Fallout 3). Dernier né de la série,  Fallout 4 avait créé la surprise en 2015 en sortant quelques mois à peine aprè son annonce, remportant de très nombreuses récompenses. Son héros (ou héroïne selon le choix du joueur) remontait à la surface, vers Boston, pour découvrir un monde ravagé par les bombes nucléaires.

En vidéo

Fallout 4 : partez en balade dans les Terres désolées

Un nouvel opus faussement joyeux

Initié par Black Isle Studios, Fallout est désormais propriété de l’éditeur américain Bethesda Game Studios qui a dévoilé mercredi, par un simple trailer, le prochain épisode baptisé Fallout 76. On distingue sur une image la date du 27 octobre 2102 sur le Pip-Boy du héros, le dispositif électronique emblématique du jeu façon énorme montre connectée au poignet du personnage qui lui sert à récupérer toutes les informations. Les prochains événements se dérouleront dans l’abri 76 et l’on devrait assister à un bond en arrière chronologique, Fallout 4 se déroulant à la toute fin du XXIIIe siècle. 

On y découvre un abri en fête, mais vide d’habitants, une chambre d’enfant et ce qui ressemble à un pseudo-logement, loin des dortoirs habituels. Un décor moins austère et aucune arme en vue non plus, à l’inverse des précédents opus de Fallout. Le tout porté par un tube des années 1970, Take Me Home, Country Roads, immortalisé par John Denver qui chante la Virginie-Occidentale, qui pourrait être le théâtre du jeu vidéo. 


Le jeu est en cours de développement sur PS4, Xbox One et PC. Plusieurs médias évoquent un nouveau jeu de rôle en ligne qui pourrait avoir une forte dimension multijoueurs, loin des narrations en solo habituelles. 

De bien minces informations, mais Bethesda a promis d’en dire davantage lors de sa conférence de l’E3 2018, le salon du jeu vidéo de Los Angeles. L’événement sera à suivre en direct sur notre site le dimanche 10 juin à partir de 18h (lundi 11 juin 3h à Paris). 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter