Education : Apple lance une opération séduction pour combler son retard sur les bancs de l'école

DirectLCI
BON ÉLÈVE - Un rendez-vous placé sous le signe de l'éducation : Apple a tenu ses promesses, mardi à Chicago. Toutes les annonces qui se sont succédé durant une heure ont tourné autour de l'école où la firme californienne espère bien reprendre pied malgré l'outrageante domination de Google. Même le nouvel iPad présenté pour l'occasion a essentiellement eu un rôle de porte-étendard de l'écosystème éducatif mis en place.

Voilà 40 ans qu'Apple a investi l'école avec ses premiers ordinateurs, son Mac ou encore ses iPad, comme l'a rappelé Tim Cook, mardi à Chicago. Dans l'auditorium de la Lane Tech High School où Apple avait pris ses quartiers à l'occasion de sa keynote de printemps, le patron de la marque à la pomme a rappelé combien l'éducation était chère au cœur de l'entreprise et combien il tenait en haute estime les professeurs capables de transmettre leur savoir. S'ils peuvent le faire avec un iPad, ce sera encore mieux. Sur scène, se sont succédé autant d'annonces autour de l'éducation que d'enseignantes venues partager leur expérience professionnelle et technologique. Des femmes d'ailleurs omniprésentes durant la présentation.

Et il y a fort à parier que ces cas ne seront bientôt plus isolés. Tout d'abord, car Apple a depuis longtemps mis toutes les armes de son côté pour se relancer dans la course et retrouver le chemin de l'école qui avait tendance à s'amouracher de Google et ses Chromebook ou de tablettes sous Android plus abordables financièrement. Longtemps dominatrice, la marque californienne a petit à petit été écartée des bancs de l'école primaire ou de l'université par l'autre géant de la Silicon Valley qui truste désormais plus de la moitié du marché. Microsoft tente lui aussi de résister plutôt bien avec sa gamme Surface et un programme EDU qui s'adapte bien au milieu scolaire de tous âges, porté notamment par Minecraft EDU.

Autant dire que l'heure de la révolte a sonné dans l'esprit de Tim Cook. Et ce mardi, il a même frappé les esprits en refaisant le point sur l'écosystème déployé par Apple, mais avec aussi des annonces tous azimuts, principalement pour séduire le corps enseignants. Une chose est sûre, Apple a décidé de cibler l'école primaire -éventuellement les collèges et lycées- avant tout. C'est là où la marque est déjà la plus implantée grâce à ses iPad. Que ce soit à l'image ou dans les exemples de retour d'expérience positifs, les élèves visés et/ou à l'écran étaient plutôt jeunes. C'est donc leurs enseignants qu'il fallait apprivoiser avec des outils faciles à utiliser, de l'encadrement, du conseil dans la gestion et la préparation des cours. Draguer les étudiants avec un Macbook Air plus abordable et des applis iBooks ou iTunes U remodelés, ce sera pour plus tard. Ils devront se "contenter" de l'iPad et de l'Apple Pencil dans un premier temps. 

Des outils pour les enseignants…

La keynote a été l'occasion de faire le tour du programme Apple Education avec un ensemble d'applications pour l'iPad extrêmement large et varié. L'AppStore compte quelque 200 000 applis dédiées à l'éducation, a rappelé Greg Joswiak, vice-président marketing produit d'Apple. 


A l'heure où l'école devient numérique, où les iPad remplacent parfois les manuels, où le tableau noir et la craie sont devenus un écran tactile, il manque encore très souvent un liant à tout cela. Comme Google, Apple a créé une appli pour permettre de piloter l'ensemble. Baptisée En classe (Classroom en anglais), elle fonctionne sur iPad et offre l'occasion aux enseignants de gérer tous les aspects de leur classe, de l'appel à la diffusion des exercices. Tous les élèves y sont répertoriés, leurs iPad recensés et il est possible de lancer alors l'exercice sur chaque appareil, de savoir où l'enfant en est, et éventuellement d'adapter la difficulté de l'exercice. Un outil de management pour l'enseignant sera disponible ainsi qu'un espace de stockage sur iCloud porté à 200 Go gratuits. Dès juin, l'appli En Classe va aussi être disponible en beta sur Mac. 

Pour suivre les progrès de chaque élève, créer et gérer les devoirs via l'appli Devoirs, et éventuellement communiquer par mail avec eux, l'enseignant disposera de Pour L'Ecole (SchoolWork en anglais). Cette appli regroupera également de nombreuses applis liées à l'éducation et qui peuvent être intégrées à un cours comme Swift Playground pour coder, Clips pour créer des vidéos, Garageband pour la musique, etc. Des logiciels pour la classe qui se voient accorder des améliorations pour être encore plus ludiques et utiles dans l'éducation qu'Apple souhaite multi-domaine. La firme a ainsi amélioré sa suite bureautique iWork (les applis Keynote, Numbers, Pages notamment) pour enrichir la proposition d'utilisation de l'Apple Pencil qui permettra des annotations sur les documents plus simples à effectuer.

… de l'apprentissage en s'amusant pour les élèves

Avoir les logiciels et le matériel, c'est bien. Savoir l'utiliser correctement, c'est mieux. Car Apple ne se veut pas seulement fournisseur de contenants et d'outils. Il veut aussi inciter à la créativité et "laisser parler le génie en chaque enfant". Certains seront peut-être les grands créateurs d'appli de demain ou les prochains artistes d'Apple Music. Pour faciliter l'utilisation de ses applis et de son iPad en classe, Apple a présenté Everyone can create. On connaissait déjà Everyone can Code (Le code à portée de tous en France) qui permet aux enfants d'apprendre à coder grâce notamment au très simple et très intuitif Swift Playground qui enseigne les rudiments du langage informatique sur iPad et avec des robots à programmer. Everyone can create fait la part belle à la musique, la vidéo, la photo et le dessin en offrant des ressources éducatives pour permettre la réalisation de projets multimédia. Cela se présentera sous la forme de guides éducatifs pour les élèves et leurs enseignants en quête d'activités créatives et d'idées afin d'utiliser au mieux tous les atouts du nouvel iPad (ajout de musique, de vidéo, montage, etc.). 

Plus puissant que son prédécesseur, cet iPad de 6e génération va permettre de gérer des projets et applis gourmands en ressources. Ainsi, la réalité augmentée est désormais supportée et va permettre aux enseignants de donner vie à leurs cours plus facilement, d'intégrer


Après des années de ventes en berne pour l'iPad, Apple avait annoncé l'an dernier que l'arrivée d'un modèle d'entrée de gamme avait boosté les ventes, notamment auprès des écoles. En 2018, le géant fait de nouveau un geste pour baisser le prix tandis qu'il enrichit son programme Education pour jouer les bons élèves technologiques auprès du corps enseignant. Est-ce que ce sera suffisant pour se voir attribuer une bonne note et redevenir le premier de la classe ? En tout cas, cela suffit à inquiéter Google qui a annoncé juste avant l’événement l'arrivée de sa première tablette tactile sous ChromeOS à destination de l'école et conçue en partenariat avec Acer… au même prix que l'iPad.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter