Fortnite : vous allez désormais pouvoir jouer avec tout le monde

High-tech
DirectLCI
BASTON GÉNÉRALE – Enfin ! Après des mois de refus, Sony a fini par accepter de laisser ses joueurs PS4 affronter leurs homologues de Fortnite sur Xbox ou Nintendo Switch. Le jeu à succès devient donc multiplateformes.

Sony a fini par plier. Depuis des mois, joueurs et constructeurs demandaient à la firme japonaise d’accepter le cross-play sur Fortnite, c'est à dire la possibilité d’affronter des joueurs qui pratiquaient sur d’autres consoles et supports. Le détenteur de la PlayStation 4 s’y refusait mordicus, répétant encore début septembre qu’on ne l’y prendrait pas tandis que la Nintendo Switch et la Xbox One scellaient pour leur part un engagement pour jouer ensemble. C’est désormais du passé !


Par le biais d’un communiqué sur son blog, Sony a tenté de reprendre la main sur le concept, mercredi, en annonçant l’arrivée d’une bêta multiplateforme autour du jeu de Battle Royale (100 joueurs qui s’affrontent, un seul vainqueur à la fin). "Cette bêta est une première étape, qui permet le jeu, la progression et le commerce multiplateformes entre les systèmes PlayStation 4, Android, iOS, Nintendo Switch, Xbox One, Microsoft Windows et Mac", annonce fièrement le communiqué d’un Sony ayant "le plaisir de lancer la plateforme", lui qui y fut longtemps réfractaire. 

En vidéo

Fortnite : après les ados, les joueurs de foot et... les stars !

La pression des joueurs a été la plus forte

Le géant mondial du jeu vidéo explique son changement de position par "une évaluation approfondie" de la situation. Il a réussi à "implémenter la prise en charge de fonctions multiplateformes pour certains contenus tiers", selon son président John Kodera. "Nous sommes reconnaissants à la communauté pour sa patience continue tandis que nous cherchions une solution." Bien loin de l’ancienne position de Sony qui consistait à dire que sa console phare était "le meilleur endroit pour jouer"…  Un ancien dirigeant évoquait, lui, plutôt la question financière et l'idée refusée par Sony de laisser d'autres plateformes faire de l'argent avec ses joueurs.


La bêta débute avec effets immédiats ce mercredi 26 septembre pour tous les joueurs de Fortnite, qu’ils participent sur PS4, Xbox One, Nintendo Switch, PC, Mac, smartphones ou tablettes sous Android et iOS. "Nous voyons cette version bêta comme une occasion de conduire des tests rigoureux qui assureront la meilleure expérience de jeu multiplateforme sur PlayStation, tout en prenant en compte l’expérience utilisateur à la fois dans des perspectives techniques et sociales", souligne John Kodera.  "Aujourd’hui, les communautés autour de certains jeux ont évolué à tel point que les expériences multiplateformes ajoutent une valeur significative au jeu pour les joueurs", ajoute le communiqué. Une façon de reconnaître que la pression des joueurs a fini par avoir raison des velléités du Japonais. 


Fortnite, jeu multijoueurs par excellence, ne pouvait être meilleur test pour faire jouer ensemble des gens de plateformes diverses. Si la phase de test s’avère concluante, des jeux comme Rocket League ou Overwatch sont sur les rangs pour lui emboîter le pas.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter