En nous localisant, Google distribue les bonnes notes du confinement

En suivant les déplacements de ses utilisateurs, Google sait évaluer leur respect du confinement, et la baisse de fréquentation des commerces et des entreprises.
High-tech

#RESTEZCHEZVOUS - Depuis aujourd'hui, Google publie un bulletin mondial pour voir chiffres à l'appui comment nos habitudes de déplacement ont changé face à la pandémie. Des informations compilées à partir des données de localisation de plus d'un milliard d'utilisateurs.

Pendant que les gouvernements approchent avec plus ou moins d'enthousiasme l'usage de la localisation pour faire face au Covid-19 et à des épidémies futures, il est un acteur qui a déjà les données pour agir. Lui, c'est Google, qui utilise la géolocalisation dans nombre de ses applications, pour afficher des données plus pertinentes, pour aussi mieux cibler ses publicités.

 

Des données qui, face à l'épidémie, sont devenues précieuses, quand elle dessinent une tendance, et qu’elles permettent de voir si et comment nos comportements collectifs ont changé. Surtout, pour les autorités sanitaires, voir le changement s'opérer, c'est comprendre si le télétravail et les mesures de confinement fonctionnent, ou pas.

Magasins et divertissement en chute libre

Ce que Google a compilé, ce sont les déplacements de ses utilisateurs, les endroits où ils se sont rendus, lieu de travail, commerces, services de santé, parcs, etc. Des lieux que Google sait reconnaître - Google Maps oblige - surtout quand ce sont ceux que vous fréquentez régulièrement. De quoi comprendre immédiatement à quel point l’épidémie à mis à l’envers nos habitudes du quotidien. 

Ces données, Google en a tiré des rapports ciblés pour 131 pays et régions du monde, les Etats-Unis y sont par exemple analysés Etat par Etat. Dans chaque rapport, Google quantifie l’évolution du volume de visites. Au-delà des autorités de santé, pour les économistes, c'est aussi la chronique de pans entiers de l’économie qui s'effondrent. Pour la France, les premiers constats chiffrés sont vertigineux. Ainsi, tout ce qui a trait aux loisirs (cinémas, théâtres, stades, etc.) auraient vu leur fréquentation baisser de 88%, par rapport au premier mois de l'année. 

Lire aussi

Même les pharmacies et les commerces de bouche, pourtant ouverts, sont beaucoup moins fréquentés. On le soupçonnait de manière empirique, les chiffres le confirment : moins 72% entre janvier et la fin mars. Côté boulot, le télétravail semble fonctionner, la fréquentation des entreprises ayant baissé de 56%. Dans la même veine, gares, stations de métro et de bus auraient vu leurs nombres de visiteurs baisser de 87%. De quoi faire de la France une bonne élève du confinement, nos chiffres sont comparables avec l’Italie, par exemple, peut-être un peu en deçà de l'Espagne en revanche. Ce qui impressionne quand on rentre dans le détail, c'est par exemple que région par région, les chiffres sont cohérents, avec des différences qui ne sont pas très marquées, mais laissent quand même entrevoir plus de discipline au nord de la France que dans le Sud et en Corse.

Des données anonymes

C’est la première fois que Google fait un usage public si massif de ses données sur les déplacements de ses utilisateurs. De quoi accompagner sa communication de quelques explications. D’abord, comme l’explique l’entreprise, ne sont utilisées que les données de localisation des utilisateurs ayant activé la sauvegarde de leur historique de déplacement. Surtout, rien dans les informations publiées aujourd’hui ne permet de remonter vers un utilisateur en particulier. 

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

La progression du Covid-19 dans le mondeCes indicateurs qui incitent à l'optimisme en France

Google promet qu'il publiera d'autres rapports si l'évolution des chiffres peut permettre d'aider les autorités de santé. Vous pouvez à votre tour aller compulser toutes les données, pays par pays, sur cette page (en anglais).  

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent