Entrée en vigueur du RGPD : Facebook perd des millions d’utilisateurs actifs en Europe

High-tech

Toute L'info sur

Le RGPD, le plan de l’Europe pour protéger vos données personnelles

CONSÉQUENCE – L’affaire Cambridge Analytica colle toujours à la peau de Facebook. Cette semaine, le réseau social a présenté ses résultats financiers du second trimestre. Des chiffres certes en augmentation, mais en deçà des attentes des analystes. L’action dévisse tandis que les utilisateurs européens commencent à s’éclipser après l'entrée en vigueur du RGPD.

L’année 2018 est en passe d’être déjà définitivement à oublier pour Facebook. Après l’ouragan Cambridge Analytica et le vol de données de millions d’utilisateurs en début d’année, des polémiques diverses qui ont suivi, la firme de Mark Zuckerberg doit faire face au scepticisme des observateurs après l’annonce de résultats financiers en deçà des attentes. Et pour couronner le tout, l’entrée en vigueur du RGPD en Europe a déjà commencé à plomber ses chiffres de fréquentation.

Alors que son action était au plus haut mercredi soir (217,50 dollars, environ 186 euros), le réseau social a dévoilé ses résultats financiers du deuxième trimestre 2018. Au 30 juin, Facebook a enregistré une hausse de 11% de son nombre d’utilisateurs actifs par mois (au moins une connexion) dans le monde, atteignant les 2,23 milliards. Son chiffre d’affaires a également grimpé de 42% à 13,2 milliards de dollars. Cependant, dans les deux cas, les observateurs s’attendaient à beaucoup mieux. Et la firme de Palo Alto a déjà prévenu que la croissance continuerait d’être au ralenti alors que les dépenses poursuivraient leurs hausses dans les prochains mois. 

Conséquence de ces prévisions : le titre a rapidement plongé à la Bourse de New York (- 19%), entraînant une perte lourde de 120 milliards de dollars de capitalisation boursière, due aussi sans doute à la recherche de prise de bénéfices de certains actionnaires. "Nous investissons tellement dans nos systèmes de sécurité que cela va commencer à avoir un effet sur notre rentabilité, nous commençons à le voir ce trimestre", a anticipé Mark Zuckerberg.

Lire aussi

Les utilisateurs actifs en baisse

Une autre interrogation demeure quant à la fréquentation de Facebook. Les analystes avaient en effet prédit 2,25 milliards d'utilisateurs par mois dans le monde pour fin juin 2018, soit 20 millions de plus que le total annoncé par le réseau social. 

Autre mauvais chiffre : celui du nombre des utilisateurs actifs quotidiens. S'il est porté par la zone Asie et l'ouverture de nouveaux marchés, d'autres marchés sont en berne, à commencer par les Etats-Unis, le principal, où ce nombre stagne.

En Europe, le constat est plus alarmant, la faute sans doute à l'entrée en vigueur du règlement général sur la protection des données fin mai (RGPD). Selon le site Mashable, Facebook y a enregistré une baisse de trois millions d’utilisateurs actifs par jour (279 millions contre 282 millions au premier trimestre). De son côté, Engadget évoque une perte d’un million d’utilisateurs actifs par mois (376 millions de personnes qui se sont connectées au moins une fois dans le mois).

Une baisse légère, mais suffisamment rare quand on s’appelle Facebook pour attirer l’attention. Un coup porté à la firme au F, toujours marquée par l’affaire Cambridge Analytica, et un signe fort envoyé par ses utilisateurs européens sur l’importance qu’ils accordent à la confidentialité des données.

Lire et commenter