Et si Spotify limitait le répertoire disponible en écoute gratuite ?

High-tech

STREAMING MUSICAL - Toute la musique de Spotify disponible aussi bien pour les membres gratuits que pour les abonnés payants ? Ce sera peut-être de l'histoire ancienne. Explication.

L'arrivée d'Apple Music sur le marché du streaming légal va-t-il rebattre les cartes du marché. En tout cas, le leader suédois Spotify réfléchit à faire quelques changements majeures. Selon le site Digital music News , ce dernier pourrait bientôt limiter l'accès à son répertoire pour les membres gratuits et n'en proposer l'intégralité qu'à condition de souscrire à l'offre payante.

Car Spotify se trouve face à un véritable dilemme : s'il compte plus de 75 millions d'utilisateurs de part le monde, seulement 20 millions payent chaque mois un abonnement afin de profiter de toutes les options - et surtout de s'affranchir de la publicité. Mais le répertoire musical est actuellement le même.

Une offre limitée pour les utilisateurs gratuits

Cela pourrait être de l'histoire ancienne dans quelques mois : selon le site dédié à l'actualité musicale, qui cite des sources proches du dossier, Spotify réfléchit à réserver une partie de son catalogue à ses abonnés payants ou de ne proposer des nouveautés que pour un temps très limité dans l'offre gratuite (cinq écoutes possibles d'un titre ou en illimité pendant trois jours seulement, par exemple).

Le changement interviendrait au début de l'année 2016. Avec un objectif clair : inciter les utilisateurs gratuits à payer pour le service. Il est vrai que la concurrence d'Apple Music - qui vient d'être blanchi de tout soupçon d'entente illicite avec les majors du disque, comme le révèle le site Re/Code , a dû peser dans la balance. Le nouveau service compte plus de 11 millions de personnes (source Apple) qui testent le service proposé gratuitement pendant une période de trois mois. Reste encore à savoir la part des personnes qui accepteront de verser les 9,99 euros par mois.

En outre - et surtout - le suédois est actuellement en période de renégociation de ses contrats avec les majors du disque (Sony Music Entertainment, Warner Music Group et Universal Music Groupe). Les contrats arrivent à terme au 1er octobre. Proposer une limitation d'écoute d'une partie du répertoire de Spotify aux utilisateurs gratuits serait une manière de montrer patte blanche pendant les négociations. Les trois géants de l'industrie musicale ne sont pas vraiment favorables aux écoutes gratuites de leurs morceaux, trop dévalorisants à leurs yeux. Reste à savoir si Spotify entre dans ce jeux ou préfère continuer à jouer la carte de l'ouverture pour attirer un maximum de membres.

EN SAVOIR +
>> 
Comment se désabonner d'Apple Music à la fin de la période d'essai
>> 
Apple Music : 11 millions de personnes testent le service gratuitement
>> 
Apple Music : tout savoir pour profiter de trois mois gratuits de streaming musical

Lire et commenter