Et vous, avez vous contacté votre "voisin de numéro", ce petit jeu qui enflamme Twitter ?

High-tech
AU HASARD - L'idée est née sur Twitter : comme on irait se présenter à ses voisins, pourquoi ne pas contacter ses "voisins de mobile", ceux dont le numéro ne varie que d'un chiffre, en plus ou en moins ? C'est amusant, sans grand risque, même si les "voisins" ne sont pas toujours compréhensifs...

Pour tromper l'ennui en vacances, l'internet a trouvé une idée pour vous faire de nouveaux amis : découvrir qui sont vos "voisins" de mobile. Prenez votre numéro de mobile, rajoutez ou retranchez un du dernier chiffre, et vous aurez les numéros de vos deux voisins, que vous pourrez contacter d'un simple SMS. C'est gratuit - dans tous les sens du terme -, c'est aléatoire, amusant, avec un petit frisson au moment de cliquer sur "Envoyer". Qui se cache donc derrière ces numéros ? Vous le saurez bientôt, ou pas.


L'idée semble née sur Twitter, où ceux qui ont tenté l'expérience publient par centaines de captures de conversations, de rencontres plus ou moins réussies, sous le hashtag #voisindenumero

Forcément, ça ne fonctionne pas à tous les coups, rien ne dit que les deux numéros les plus proches du votre sont actifs et attribués, rien ne dit non plus que vos voisins répondront à ce message qui sort de nulle part. Pourtant, sur mobile aussi, le monde est petit, pour le meilleur et pour le pire : certains se sont ainsi aperçus que dans leurs numéros voisins se trouvaient celui de leur ex. D'autres ont découvert que parmi leurs voisins de mobile, il y avait... de vrais voisins.

Ne pas tomber dans le harcèlement, et se protéger des importuns

Reste que dans l'essentiel des cas, les captures visibles sur Twitter traduisent beaucoup d'incompréhension, des réponses méfiantes de "voisins" qui pensent flairer une arnaque ou du harcèlement. Si l'expérience est amusante, elle ne va pas sans une certaine étiquette : si votre voisin ne répond pas ou vous demande de ne plus le contacter, pas la peine d'insister, inutile de tomber dans ce qui ressemblerait à du harcèlement. À l'inverse, beaucoup (surtout les filles) peuvent tomber sur des voisins qui seraient partants pour pousser l'expérience plus loin, bien plus loin même, devenant à leur tour insistants, jusqu'au malaise. Pour ceux-là, n'hésitez pas, la fonction "bloquer" fonctionne tant sur Android qu'iOS. Après tout, comme dans la vraie vie, les voisins importuns, ça existe !

Pas sûr que l'expérience survive à la fin des vacances, même si son côté aléatoire permet de faire des rencontres déroutantes, certains ayant découvert en leur "voisin" un détenu, un dealer de drogue, ou une call-girl, entre autres. Bon point quand même pour une idée qui prouve que plus de vingt-cinq ans après l'invention du SMS, on lui trouve encore de nouveaux usages...

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter