États-Unis : un robot se "suicide" en se jetant dans une fontaine

États-Unis : un robot se "suicide" en se jetant dans une fontaine

SUICIDE - Pourtant tout récemment embauché dans un centre commercial de Washington, aux États-Unis, un robot de sécurité n'a visiblement pas supporté la charge de son travail. Lundi dernier, le KnightScope K5 s'est jeté dans l'une des fontaines de son lieu de travail. Une mort qui a beaucoup amusé les internautes.

Les circonstances du drame sont encore floues. Lundi dernier, un robot autonome KnightScope K5, employé depuis peu à surveiller un centre commercial de Washington, aux États-Unis, a mis fin à ses jours. Pourtant considéré comme la Rolls Royce des robots de surveillance, l’appareil s’est jeté dans une fontaine, sous les yeux ébahis des clients et des employés du centre. Heureusement, ce molosse de 1m50 pour 136 kg, doté d’une caméra 360°, n’a blessé personne lors de son "suicide". Celui-ci a été immortalisé par un tweet, déjà partagé plus de 135.000 fois. "Nos bureaux avaient un robot de sécurité. Il s’est noyé. On nous avait promis des voitures volantes, au lieu de quoi nous avons des robots suicidaires", écrit l’internaute.

Équipés de bottes de pêcheurs et devant une foule de spectateurs, les agents de sécurité n’ont pas tardé à intervenir pour extirper la carcasse du bassin. Devant cette scène cocasse, les internautes ont largement ironisé sur le sort du robot. "Tout va bien, robot de sécurité. C’est un boulot stressant, on est tous passés par là", commente l’un d’eux.

"Premier jour de boulot et le Knightscope se suicide déjà. Même les robots savent que le capitalisme est une souffrance invivable", renchérit un autre.

Un mémorial en lieu et place de la station de ce vaillant robot a même été dressé. Le lieu de recueillement a été agrémenté de photos de la défunte machine, de fleurs ainsi que d'une boîte de mouchoirs. Un internaute réclame, sous le hashtag #neverforget (Nous n'oublierons jamais), "un moment de silence pour Knightscope".

Lire aussi

D'autres incidents déjà répertoriés

Cet incident impliquant un robot Knightscope ne constitue pas une première. La société qui les fabrique a déjà été confrontée à la collision de l'une de ses machines avec un bambin de 16 mois dans un centre commercial de Stanford, toujours aux États-Unis, en juin 2016. "Le robot a percuté la tête de mon fils et il est tombé face contre terre. Le robot ne s'est pas arrêté, il a poursuivi sa route", témoignait alors la mère de l'enfant sur ABC7. L'enfant s'était ensuite fait rouler sur le pied.

Cet acte de violence constituait-il une vengeance ? L'un de ses comparses Knightscope avait en tout cas été agressé l'année précédente par un homme en état d'ébriété.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : les Français réticents à utiliser le vaccin Moderna, dont on aura pourtant besoin pour la 3e dose

EN DIRECT - Covid-19 : 10 millions de Français ont fait leur dose de rappel, selon Olivier Véran

Covid-19 : vacances de Noël avancées dans les écoles et rassemblements limités... la Belgique sur le qui-vive

VIDÉO - Indonésie : l'éruption du volcan Semeru fait fuir des milliers d'habitants de Java paniqués

Inflexible face aux policiers, comment Cédric Jubillar justifie les incohérences entre sa version et celle des enquêteurs ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.