Facebook : attention, des messages de vos contacts peuvent être des pièges

High-tech

MESSENGER - En général, on ne se méfie pas de ses propres amis, mais sur le réseau social Facebook, l'identité de vos contacts peut être utilisée pour vous piéger.

Si vous utilisez Facebook, vous avez probablement déjà vu passer bon nombre de pièges plus ou moins grossièrement tendus. Nous avons aujourd’hui souhaité faire la lumière sur une arnaque qui peut déstabiliser les usagers les plus aguerris puisqu’elle vient remettre en question la confiance établie entre vous et vos propres contacts sur la partie Messenger de Facebook.

Faux amis

Messenger, l’application de messagerie instantanée de Facebook, permet d’envoyer des messages, vidéos et même, depuis peu, des GIFs (images animées) à vos amis et proches. Elle peut être aussi le support d’une arnaque un peu plus sophistiquée que les autres. Une personne va usurper l’identité d’un de vos amis, jusqu’à sa photo et son nom. Vous aurez à peu de choses près (fautes d’orthographe et erreurs de syntaxe incluses) l’impression que c’est bien votre ami(e) qui s’adresse à vous.

La méthode ? La personne qui a usurpé l’identité de votre contact vous demande de l’aide, car son téléphone est bloqué. L’escroc va ensuite lancer une discussion avec vous pour vous amener à contacter un numéro surtaxé plusieurs fois (ici le 08 99 37 90 00) dans le but de récupérer des codes censés aider votre ami à débloquer son téléphone.

Une fois les codes récupérés – pour la bagatelle de 3 euros par code tout de même... –, l’escroc vous sollicitera une fois de plus. Courrier d’opérateur à l’appui, il vous avertira que si vous ne continuez pas à récupérer des codes via le numéro surtaxé, votre téléphone sera bloqué à son tour... et que vous allez être pénalisé d’un montant de 900 euros. Si, à ce stade, vous étiez encore sceptique, plus de doute, vous êtes victime d’une escroquerie. Comment réagir ?

Signaler le problème à Facebook

Votre premier réflexe sera bien entendu de mettre votre contact au courant que son compte a fait l’objet d’un piratage en le contactant sans passer par Facebook Messenger. Ainsi, cette personne pourra se rendre sur le réseau social et choisir de changer les paramètres de confidentialité de son compte, modifier son mot de passe, voire, en cas de récidive d’usurpation de son nom, fermer son compte. Pour vous comme pour lui, il est important de signaler le problème à Facebook en passant par les Pages d’aide .

Allez ensuite sur l’onglet Sécurité > Comptes piratés > Le compte d’un ami et cliquez sur la sous-partie “Le compte de mon ami(e) envoie des messages indésirables”. Facebook vous affichera le conseil suivant.

Si vous choisissez de signaler les messages, retournez dans la partie Messenger. Cliquez ensuite sur la petite roue des paramètres dans la conversation frauduleuse et sélectionnez “Signaler du contenu indésirable ou un abus”. Vous aurez le choix entre les options suivantes.

Se faire rembourser, c’est possible

Une fois le signalement opéré, Facebook peut être amené à vous recontacter pour plusieurs raisons : confirmer que votre demande a été prise en compte, vous transmettre des consignes complémentaires de sécurité ou donner d’éventuelles suites à votre signalement. De votre côté, pour vous prémunir, vous pouvez modifier également vos mots de passe et sécuriser votre compte en allant dans les paramètres de sécurité, puis éventuellement bloquer le contact définitivement si vous ne souhaitez plus être importuné. Pensez à conserver une archive (capture d’écran par exemple) des messages échangés si besoin (notamment si vous avez eu des frais téléphoniques liés aux appels passés pour obtenir les codes).

Dans un article de juillet 2014 publié sur le site de l’association de consommateurs l’UFC Que Choisir, il est indiqué que “si vous êtes tombé dans le piège, n’hésitez pas à contacter l’éditeur du service (vous obtiendrez son nom en tapant la touche “+” du téléphone après avoir composé le numéro).” En effet, si le procédé qui consiste à vous faire appeler des numéros surtaxés est illégal, en revanche, les éditeurs des services que vous contactez ne le sont pas forcément : ce peut être des services de micro-paiement mobile classiques, détournés de leur usage de base. Il semblerait qu’il soit possible, en les contactant et en justifiant de l’arnaque subie, de se faire rembourser les sommes investies dans les appels passés. Quoi qu'il en soit, évitez de contacter des numéros surtaxés, même si ce sont vos amis qui vous le demandent !

EN SAVOIR +
>> Facebook bientôt payant ? Attention aux messages bidons
>> Facebook : non, vous ne pourrez pas lire les messages privés de vos amis
>> Facebook préviendra ses utilisateurs si leur compte est espionné par un Etat

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter