Facebook censure la photo d’une statue en bronze… parce que Neptune y apparaît nu !

Facebook censure la photo d’une statue en bronze… parce que Neptune y apparaît nu !

FACEBOOK - Un cliché de la statue du dieu Neptune, qui se trouve sur la Piazza Maggiore en Italie, a été considéré comme trop "sexuellement explicite" par le réseau social. Il l’a donc retiré, avant de finalement s'excuser !

Cachez ce pénis (en bronze) que je ne saurais voir. L’histoire se répète et se ressemble. Facebook a pris l'habitude de bannir tout signe de nudité sur son site et, apparemment, les statues de dieu romain n’échappent pas à la règle. Cette fois-ci, c’est le cliché d’une sculpture en bronze du XVI siècle représentant Neptune, qui se trouve sur la Piazza Maggiore, en plein centre de la ville de Bologne (nord de l'Italie), qui a été censuré par le réseau social fin décembre, rapporte The Daily Telegraph

La divinité mythologique apparaît nue, avec une longue barbe et le trident à la main. Un contenu que le réseau social américain considère comme "explicitement sexuel", ce qui va à l’encontre des règles admises sur sa plateforme. Sur sa page Facebook, Elise Barbari, historienne de l’art et auteure de la publication incriminée, a fait part de son indignation : "Censurer Neptune ?? C'est fou ! (…) Comment peut-on censurer un objet d'art ?", écrit-elle après la décision du géant américain. 

Facebook reconnait son erreur et présente des exuses

Apparemment, le site de Mark Zuckerberg a une conception de la censure bien à lui : "L'utilisation de cette image n'a pas été approuvée car elle constitue une violation des directives de Facebook en matière de publicité, se justifie le réseau social. Le contenu de cette image est sexuellement explicite et montre le corps de façon excessive, en se concentrant de façon superflue sur certaines parties du corps." Le réseau social précise sur son site internet autoriser "les photos de peintures, sculptures et autres œuvres d’art illustrant des personnages nus". 

Mais, finalement, tout est bien qui finit bien. Le géant américain a finalement présenté ses excuses dans la journée, en reconnaissant son erreur  : "Notre équipe procède à la vérification de millions d’images publicitaires chaque semaine, et parfois nous nous trompons, écrit un porte-parole de Facebook, dans un mail adressé à la rédaction de LCI. L’image ne viole pas notre règlement sur les publicités, nous nous excusons pour l’erreur et allons prévenir l’éditeur que nous approuvons cette publicité." 

L'Origine du monde, Helmut Newton et La petite sirène

Ce n'est pas la première fois que Facebook s'en prend à des photos représentant des œuvres d'art, avant de faire de machine arrière. Il avait déjà bloqué par erreur, en 2011, le compte d'un utilisateur qui avait publié une image du célèbre tableau de Gustave Courbet, "L'Origine du monde". Idem, en 2013, lorsque le Grand Palais avait souhaité assurer la promotion d’une exposition des œuvres du  photographe Helmut Newton. En janvier denrier, le réseau social avait retiré, avant de finalement l'autoriser, la photo d’une statue de La petite siène à Copenhague (Danemark), en raison de sa "connotation sexuelle". 

Lire aussi

En vidéo

Facebook censure une photo d'un mannequin grande taille

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - Marghe remporte "The Voice 2021"

EN DIRECT - Israël/Palestine : plus de 150 morts depuis la reprise des violences, l'essentiel à Gaza

Covid-19 : ces pays européens qui ont déjà assoupli les règles aux frontières pour les touristes

Que devient Abi Bernadoth, le gagnant de "The Voice" ?

EN DIRECT - Covid-19 : la pression hospitalière toujours à la baisse, moins de 4300 patients en réa

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.