Facebook chercherait à récupérer vos déplacements via Instagram

High-tech
DirectLCI
LOCALISATION - Selon une célèbre chasseuse de bug, Facebook testerait actuellement un moyen de récupérer les données de déplacement des utilisateurs d'Instagram.

Depuis le départ des deux cofondateurs de l'application, Facebook a le champ libre avec Instagram. Et la mise totale sous tutelle du réseau de partage de photos nourrit bon nombre de fantasmes sur le manque d'indépendance d'esprit et de fonctionnement de l'appli.


A en croire Jane Manchun Wong, une informaticienne et chasseuse de bugs notoirement connue pour ses révélations, Facebook aurait notamment dans son viseur l'historique des déplacements des utilisateurs d'Instagram. Les équipes de Palo Alto auraient ainsi commencé à tester une fonctionnalité pour récupérer les données de localisation pour les rapatrier dans les serveurs de Facebook.

Facebook avait déjà tenté le coup avec WhatsApp

Dans une capture d'écran, elle montre, entre autres, l'apparition dans les réglages d'Instagram d'une fonctionnalité nommée "Historique de localisation". Elle explique qu'une fois activée, la fonction "permet aux produits Facebook, dont Instagram et Messenger, de construire et d'utiliser un historique complet des déplacements" de l'utilisateur. 


Le réseau au F pourrait même s'emparer des informations et les mettre à jour régulièrement même si vous fermez l'application. Une sorte de partage de données à votre insu entre Facebook et ses services. Cela permettrait à la maison-mère de compiler toutes vos déplacements à des fins évidemment publicitaires ou pour de futurs services de localisation à destination des plus jeunes, plus prompts à partager leurs infos sur Instagram que Facebook.

Ce n'est pas la première fois que Facebook tente de profiter de ses multiples services rachetés pour récupérer des informations que ses utilisateurs ne voulaient pas lui fournir. Le réseau avait déjà essayé de s'emparer des numéros de téléphone des inscrits sur WhatsApp avant de faire machine arrière sous la pression populaire. Mais à ce jour, une étude montre qu'un Américain sur deux qui utilise WhatsApp ne sait toujours pas que le service appartient à la firme de Mark Zuckerberg.


Pour le moment, pas d'inquiétude à avoir. La fonctionnalité n'est pas encore déployé. Et Facebook a assuré qu'il était impossible de stocker l'historique des lieux visités sur Instagram ni de les partager avec d'autres entités.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter