Facebook écoute-t-il vos conversations à votre insu ?

High-tech
RÉSEAU SOCIAL - Soupçonné d’analyser les conversations de ses utilisateurs pour mieux cibler les publicités, le réseau social de Mark Zuckerberg a dû démentir des accusations d’une chercheuse américaine. On vous explique comment vous protéger.

Le site de Mark Zuckerberg s’est bâti autour du lien de confiance avec ses utilisateurs. En un peu plus d’une décennie, il est devenu le réseau social de référence dans le monde. Aujourd’hui, plus d’une milliard de personnes se rendent quotidiennement sur Facebook.  Un succès planétaire, qui suscite toutefois un certain nombre de craintes.

Que reproche-t-on au réseau social ?
Dans une interview accordée au quotidien  The Independent , le 2 juin dernier, une enseignante américaine, persuadée d'être surveillée par Facebook, racontait à nos confrères britanniques sa mésaventure : "J’ai activé la fonction microphone, nous avons évoqué dans la conversation son désir d’aller faire un safari et de prendre une jeep.

Moins d’une minute plus tard, le premier message son flux Facebook relatait l’histoire d’un safari et une publicité pour des voitures. Une double coïncidence plutôt troublante, non ? Sauf qu'en réalité, les deux publicités reçues à la suite de sa conversation avaient été postées trois heures auparavant. Autrement dit, tout cela serait finalement dû au hasard.

 Les explications de Facebook
Le réseau social de Mark Zuckerberg a tenu à démentir ces accusations dans un communiqué, publié sur son blog : "Nous ne publions que des annonces basées sur les centres d’intérêt des gens et des informations qu’ils ont bien voulu indiquer dans leur profil et non pas sur ce qu’ils peuvent dire à voix haute", a déclaré la société américaine.


Plus concrètement
"Lorsque vous rédigez une mise à jour de statut, nous utilisons uniquement votre microphone pour identifier les contenus que vous écoutez ou regardez, en fonction de la musique et des émissions de télévision que nous sommes en mesure d’identifier", explique la firme sur la page dédiée à sa fonctionnalité. Par chance cette option n’est pas disponible en France pour le moment.

Le réseau social de Mark Zuckerberg assure, en outre, qu’il ne peut pas accéder au microphone de l’appareil sans l’autorisation de son utilisateur. Et il faut, par ailleurs, que les personnes s’en servent dans le cadre de fonctions nécessitant du son, comme par exemple l’ajout d’un fichier audio dans un post. L’option, activée par défaut, peut être facilement désactivée en se rendant dans vos paramètres de confidentialité , précise Facebook.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter