Facebook : la mise à jour des conditions d'utilisation permet toujours d'utiliser votre contenu

Facebook : la mise à jour des conditions d'utilisation permet toujours d'utiliser votre contenu

RÉSEAU SOCIAUX – Facebook mettra à jour ses conditions d'utilisation le 1er janvier prochain. Déjà disponible, le texte n'est pas révolutionnaire et confirme même plusieurs mécanismes déjà présents dans les conditions actuelles. Metronews les a lues en détail.

Vous avez sûrement remarqué l'avertissement dans vos notifications Facebook. Si ce n'est pas le cas, il s'affichera avant le 1er janvier 2015, date à laquelle les nouvelles conditions d'utilisation du réseau social entreront en vigueur. Encore ? Oui, vous avez raison, Facebook est habitué à ces modifications régulières.

Que changeront exactement ces nouvelles règles ? Eh bien comme souvent avec Facebook, c'est une sorte de flou qui s'installe sous couvert de pédagogie et de transparence. Il faut reconnaître que la société californienne fait preuve de bonne volonté en mettant en forme un texte juridique que le commun des mortels ne peut habituellement pas comprendre tant son vocabulaire est hermétique.

Une volonté de simplification de Facebook, en surface

Une démarche qui servira surtout aux utilisateurs occasionnels de Facebook qui ne sont pas très bien familiarisés avec le site : contrôle de l'audience de ses publications ou encore politique d'utilisation des données . On y trouve notamment la confirmation que certaines d'entre elles sont partagées avec des sites et services tiers.

Un système permis grâce à la connexion à des sites via son identifiant Facebook ou tout simplement au surf sur une page qui contient un bouton de partage sur le réseau social. Des mécanismes qui ont été mis en place par la société de Mark Zuckerberg depuis maintenant plusieurs années. Mais le plus intéressant est bien entendu de lire directement les modifications opérées par Facebook . Ici, pas de mise en page fantaisiste qui ne met en avant que les sujets dont le réseau social veut bien parler.

Exploitation de votre contenu et votre identité

Nous avons ainsi remarqué une chose surprenante dans le paragraphe 2.1 : "Vous nous donnez expressément la permission suivante, conformément à vos paramètres de confidentialité et des applications : vous nous accordez une licence non exclusive, transférable, sous-licenciable, sans redevance et mondiale pour l’utilisation des contenus de propriété intellectuelle que vous publiez sur Facebook ou en relation avec Facebook". Si la propriété intellectuelle d'un texte, photo ou vidéo reste à vous (c'est un droit inaliénable), son exploitation commerciale peut en revanche être opérée par Facebook, tant que ce contenu reste publié sur le réseau social.

Autre point important au paragraphe 9.1 : "Vous nous autorisez à utiliser votre nom, votre photo de profil, vos contenus et vos informations dans le cadre d’un contenu commercial, sponsorisé ou associé (par exemple une marque que vous aimez) que nous diffusons ou améliorons. Cela implique, par exemple, que vous autorisez une entreprise ou une autre entité à nous rémunérer pour afficher votre nom et/ou la photo de votre profil avec votre contenu ou vos informations, sans vous verser de dédommagement.". Un point qui permet au réseau social de cautionner par exemple l'affichage d'une marque dans la timeline de vos amis, par le simple fait que vous avez liké sa page.

Deux clauses qui étaient déjà présentes dans la version actuelle des conditions d'utilisation , mais qui sont donc ici réaffirmées dans leur mise à jour. Malgré ses efforts pour rendre plus accessible la maîtrise de la visibilité des publications aux utilisateurs, Facebook continue donc d'exploiter vos données pour mieux vous cibler. Finalement rien de très révolutionnaire pour le réseau social.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "Danse avec les stars" : l'ex-Miss France Vaimalama Chaves éliminée, Bilal Hassani au sommet

EuroMillions : un Français remporte la cagnotte de 220 millions d'euros, un record en Europe

Deux navires de guerre russe et américain frôlent l'incident en mer du Japon : "Un acte inadmissible"

Covid-19 : quand thés dansants et parties de belote virent aux clusters en Loire-Atlantique

Gare du Nord : un mort et un blessé dans un accident, des passagers bloqués une partie de la nuit

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.