Facebook : non, le "poke" n'a pas totalement disparu

High-tech
DirectLCI
RÉSEAU SOCIAL - Facebook fait le ménage dans ses applications annexes. Sans tambour ni trompette, il vient de supprimer des magasins d'applications son service "caméra" et "poke". Cependant, la fonction est toujours disponible sur le Web et via l'appli principale.

Morte la fonction "poke" dans Facebook ? Non, elle bouge encore ! Certes, l'application dédiée a été supprimée discrètement la semaine dernière des magasins d'applications (App Store d'Apple, Play Store de Google...) mais l'option originale, elle, n'a pas totalement disparu. Il est toujours possible d'envoyer un poke à un(e) ami(e) ou une connaissance via le service Web de Facebook ou son appli principale.

Pour cela, il faut se rendre sur le compte de la personne ciblée. Une fois que vous avez accédé à la page de son journal. Repérez le petit bouton avec seulement trois petits points [...] présent en bas à droite de sa photo de couverture, à côté des liens "Ami(e)", "Abonné(e)" et "Message". Cliquez dessus et dans le menu déroulant qui s'affiche, sélectionnez "Poke". Et voilà, vous venez d'attirer l'attention, un peu comme vous le feriez en tapotant sur l'épaule d'une personne.

Face à Snapchat, Poke n'a pas fait le poids

Très populaire depuis la création du réseau social en 2004, le poke a peu à peu perdu de sa superbe. Le lancement d'une application dédiée, baptisée tout simplement Poke, en décembre 2012 correspond au déclin de cette fonction. Cependant, Facebook espérait ainsi concurrencer un service au succès grandissant : Snapchat .

Hélas, Poke - développée en seulement 12 jours - ne connaîtra jamais la même popularité. Facebook finira même par proposer 3 milliards de dollars pour s'offrir Snapchat, en vain. L'appli permettait elle aussi d'envoyer des messages éphémères (pokes, photos, vidéos, textes...) qui disparaissaient 10 secondes après avoir été découverts par le destinataire.  Finalement, le site américain The Verge a dévoilé vendredi 9 mai que l'appli avait été supprimée . Tout ça pour ça.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter