Facebook remplace des humains par des algorithmes : une fausse bonne idée ?

High-tech

FACEBOOK - Accusé de manipuler l'opinion publique américaine, Facebook a décidé de limiter le rôle de ses employés et de confier à des algorithmes la sélection de ses "Trending topics", les sujets les plus discutés sur le réseau social. Au risque de mettre en avant des rumeurs et de fausses informations.

Trois jours après avoir annoncé que sa rubrique "Trending topics" serait désormais géré par des algorithmes, et non plus par des humains comme auparavant, Facebook a dû supprimer en catastrophe un article totalement bidon qui s'était hissé parmi ses recommandations des sujets d’actualité les plus en vogue sur le réseau social.  Mais l’article, très partagé, est resté plusieurs heures dans la sélection de Facebook avant d’en être ôté.

En mai dernier, cette fonctionnalité qui indique aux internautes américains seulement les sujets d’actualité les plus discutés sur le réseau social a fait l’objet de vives critiques de la part de certains médias et de représentants de la droite américaine qui l'accusaient de favoriser le parti démocrate.  Pour y remédier, la semaine dernière, le site de Mark Zuckerberg a annoncé son intention de limiter le rôle de ses employés humains dans la sélection de ces "Trending topics".

Des articles artificiellement ajoutés ou retirés ?

D’après le site spécialisé américain Gizmodo, citant des témoignages anonymes d’anciens sous-traitants ayant travaillé sur les "Trending topics", le premier réseau social au monde avait censuré des sites conservateurs dans cet espace. Ils affirmaient notamment que ce fil n’affichait pas de manière fidèle les sujets les plus populaires sur le réseau social, et que certains y étaient artificiellement ajoutés ou retirés. Facebook avait vivement contesté ces accusations 

"Nous n'insérons pas artificiellement des sujets dans la liste des contenus populaires, et n'incitons pas nos évaluateurs de le faire", a assuré Tom Stocky, vice-président Search chez Facebook et responsable de la rubrique des "contenus populaires", dans une note  postée sur le réseau social. Facebook a décidé de remplacer l'équipe éditoriale par une équipe d’ingénieurs chargée de contrôler la sélection des algorithmes, rapportait récemment le site américain Quartz.  Apparemment, il y a encore du boulot.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter