Facebook revoit la manière de compter ses groupes et... les Gilets jaunes en font les frais

Facebook revoit la manière de compter ses groupes et... les Gilets jaunes en font les frais

High-tech
DÉCOMPTE – Depuis jeudi, de très nombreux groupes Facebook de soutien aux Gilets jaunes ont enregistré des baisses sévères du nombre de leurs membres. Censure ? Désaffection ? Complot ? Rien de tout ça. Le réseau social a juste décidé de revoir sa méthode de recensement pour tous ses groupes, au niveau mondial.

"Gros souci un peu partout ! ! 50000 membres disparus sur la France en colère, 1 million sur le compteur officiel et plein de groupes dans le même cas." Ce message posté jeudi soir sur le groupe Facebook "La France en colère" d'Eric Drouet, personnage emblématique du mouvement des Gilets jaunes, n'est pas passé inaperçu, suscitant de nombreux commentaires de membres prêts à crier au complot. Et pour cause,  le groupe, qui comptait encore 360.000 membres en début de semaine, en a perdu 50.000 en 24 heures. 


Et il n'est pas le seul. Pourtant, cette baisse soudaine du nombre de membres des groupes de soutien aux Gilets jaunes n'a rien à voir avec "de la censure" et concerne tous les groupes créés sur le réseau social à travers le monde

Comme l'a repéré le journaliste Vincent Glad, c'est juste la conséquence d'une modification du mode de calcul de la part de Facebook. Jusqu'à présent, le compteur "Membres" des groupes comptabilisait les personnes invitées à rejoindre le groupe et cela même si elles n'avaient jamais accepté cette invitation ni même étaient venues faire un tour sur le groupe en question. 


Or la firme de Mark Zuckerberg a décidé, cette semaine, de les retirer du total des membres des groupes et de les basculer dans une nouvelle section intitulée "Invités". "En conséquence, peut-être constaterez-vous une diminution de ce nombre", prévient Facebook dans un message.

Dans l'Hexagone, les groupes de soutien aux Gilets jaunes ont donc été les plus visibles à en faire les frais. La page la plus active "Compteur officiel de gilets jaunes" est ainsi passée de 2,8 millions de membres à 1,8 million. Cela signifie que plus d'un tiers des "membres" n'a jamais participé au groupe, mais qu'ils avaient été simplement invités à grossir les rangs. "Nous voulons nous assurer que les groupes sont pertinents et enrichissants pour les personnes qui les rejoignent", explique l'entreprise auprès des administrateurs de groupe.

En vidéo

Gilets jaunes : une fake news sur Facebook !

Pour récupérer son million de soutiens perdus, il faudra que les personnes invitées valident leur présence et elles seront alors comptabilisées. Les administrateurs de chaque groupe peuvent sinon les relancer.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La colère des Gilets jaunes

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter