Facebook : tout ce qu'il faut savoir pour ne plus se faire traquer par le site de Mark Zuckerberg !

High-tech
ON N'EST PAS DES PIGEONS - Membre de Facebook ou pas, le site de Mark Zuckerberg vous traque quand même ! Le but ? Remplir les caisses du réseau social, en enregistrant vos habitudes en ligne. Metronews vous explique comment faire pour ne plus être pourchassé.

Pour la première fois (de sa courte histoire), Facebook va utiliser des informations sur les personnes qui ne disposent pas de compte, comme le réseau social l’a annoncé le 26 mai dernier. La régie publicitaire de Facebook n’affichait jusqu'à maintenant des publicités ciblées que pour les utilisateurs inscrits.

Pour ce faire, le réseau social de Mark Zuckerberg dispose de toute une panoplie d’outils lui permettant de vous identifier facilement, et donc de mieux vous traquer. Notamment via ses boutons "Like" ou "Partager ", que l’on trouve de nos jours sur la plupart des sites web.

► Une panoplie d’outils pour vous pourchasser
Sans oublier les fameux cookies qui se cachent dans votre navigateur, qu’utilisent ensuite les sites web pour suivre vos habitudes en ligne. Autrement dit, dès que vous êtes sur une page web qui en contient un, alors le réseau social le sait. En réalité, cette annonce est loin d’être une surprise.

En Belgique, Facebook est accusé notamment depuis plusieurs mois de tracer les activités en ligne des internautes qui ne sont pas des utilisateurs du réseau social, avec un cookie appelé "Datr". En novembre dernier, la CNIL belge était parvenue à faire contraindre Facebook à cesser ces pratiques, par un tribunal de Bruxelles.

► Vous aimez "liker" ? Facebook is watching you
Dans un communiqué , ce dernier expliquait : "Facebook place des cookies qui retiennent qu’un internaute a visité une page Facebook, par exemple celle d’un ami, mais aussi qu’il a visité la page d’une chaîne de magasins, d’un parti politique, d’un groupe d’entraide ou d’une autre association."

EN SAVOIR + >>  En Belgique, la police met en garde les internautes contre le bouton "Réactions" de Facebook

Plus concrètement, les marques clientes de la régie de Facebook vont connaître vos habitudes de navigation, dans le but d’avoir des "pubs de haute qualité",  explique Andrew Bosworth , le patron de la pub chez Facebook. Selon lui, ces cookies sont avant tout là pour des raisons de sécurité : pour éloigner les robots, protéger les contenus des utilisateurs, éviter la création de faux comptes et les attaques informatiques.

► Une machine à faire du cash avec vos données 
De quoi concurrencer le leader en matière, Google ? Le Wall Street Journal explique que Facebook a engrangé 17 milliards de dollars de revenus publicitaires l’an passé. Près de 30 % de ces gains atterriraient dans la poche du géant ; le reste étant destiné aux publicitaires.

Depuis bientôt trois mois, le site permet à ses utilisateurs d’exprimer une plus grande gamme d’émotions ("J'aime", "J'adore", "Haha", "Wouah", "Triste", "Grrr") quand ils commentent un message sur le réseau social grâce à son nouveau bouton baptisé "Réactions".

EN SAVOIR + >> Comment utiliser la nouvelle fonction "Réactions" de Facebook

Grâce à vos clics, il sera possible de déterminer ceux des contenus qui vous mettent de bonne humeur. Cela va donc aider Facebook à trouver l'emplacement idéal, sur votre profil, lui permettant d'afficher un contenu qui pourra éveiller votre curiosité mais également de choisir le moment pour vous le présenter.

► Comment ne plus être traqué par Facebook
Si vous êtes membres de Facebook ⇒ Connectez-vous à Facebook, puis rendez-vous dans les paramètres . Ensuite, cliquez sur l’onglet "Publicités". Pour terminer, indiquez (comme dans l'exemple ci-dessous) que vous ne souhaitez que vos informations servent pour de la publicité ciblée.


Si vous n’avez pas de compte sur Facebook Rendez-vous sur la plateforme YourOnlineChoices . Ce site internet vous permet d’empêcher d’être traqué par le réseau social de Mark Zuckerberg, ainsi que par de nombreux autres sites. À conserver précieusement, donc, dans vos favoris ! Sélectionnez votre pays, puis cliquez sur "Contrôler ses cookies". 


Un moteur de recherche se chargera alors d'effectuer une recherche pour dénicher les cookies qui se cachent dans votre navigateur web.

Ensuite, scrollez vers le bas pour faire apparaître le réseau social Facebook dans la liste et appuyer sur le bouton à droite afin de "désactiver" le suivi de vos habitudes en ligne. Ou bien, de manière plus radicale, choisissez de "refuser toutes les sociétés" à l'aide du bouton qui se trouve à gauche de la liste. Et voilà, grâce à cette astuce, on se sent tout de suite beaucoup plus libre. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter