Facebook va mettre un "drapeau rouge" sur les fausses informations

Facebook va mettre un "drapeau rouge" sur les fausses informations

ALERTE - Après quelques tergiversations, le réseau social de Mark Zuckerberg a décidé de prendre la prolifération de la désinformation à bras le corps. Et va donc repérer et signaler les "fake news" à ceux qui les relaient.

L'élection de Donald Trump a poussé les réseaux sociaux, et leurs responsables, à s'interroger sur la véracité des informations qui s'y propagent et qu'ils relaient. Le "Pizzagate" survenu la semaine dernière a fini de les convaincre qu'il fallait agir. Ce jeudi, Facebook a donc fait savoir qu'un "drapeau" allait être appliqué sur les fausses informations. Sous le titre, une mention figurera expliquera que le post est "contesté par une équipe de fact-checker", explique CNN. 

Mais ce ne sont pas les équipes de Mark Zuckerberg qui se chargeront de démêler le vrai du faux que contiennent ces articles notamment signalés par la communauté des utilisateurs. La tâche est dévolue à une douzaine de médias spécialisés dans la vérification de l'info à travers le monde et, tous, ont adhéré au "Code international des principes du fact checking" (pour la petite info, il ne compte aucun signataire français). Quand l'article est considéré comme un "fake", il sera alors estampillé et un lien en expliquera la raison. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Val-de-Marne : une adolescente de 17 ans tuée à coups de couteau, le suspect arrêté

EN DIRECT - Proche-Orient : 139 morts à Gaza et au moins 10 côté israélien depuis lundi

EN DIRECT - Cévennes : après sa reddition, Valentin Marcone "était dans une volonté de dialogue"

VIDÉO - "Une femme libérée et de pouvoir" : Amandine Petit a défilé en Marianne à Miss Univers

Amandine Petit en finale de Miss Univers : ses parents sont ses plus grands fans

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.