Facebook va mettre un "drapeau rouge" sur les fausses informations

High-tech

ALERTE - Après quelques tergiversations, le réseau social de Mark Zuckerberg a décidé de prendre la prolifération de la désinformation à bras le corps. Et va donc repérer et signaler les "fake news" à ceux qui les relaient.

L'élection de Donald Trump a poussé les réseaux sociaux, et leurs responsables, à s'interroger sur la véracité des informations qui s'y propagent et qu'ils relaient. Le "Pizzagate" survenu la semaine dernière a fini de les convaincre qu'il fallait agir. Ce jeudi, Facebook a donc fait savoir qu'un "drapeau" allait être appliqué sur les fausses informations. Sous le titre, une mention figurera expliquera que le post est "contesté par une équipe de fact-checker", explique CNN. 

Mais ce ne sont pas les équipes de Mark Zuckerberg qui se chargeront de démêler le vrai du faux que contiennent ces articles notamment signalés par la communauté des utilisateurs. La tâche est dévolue à une douzaine de médias spécialisés dans la vérification de l'info à travers le monde et, tous, ont adhéré au "Code international des principes du fact checking" (pour la petite info, il ne compte aucun signataire français). Quand l'article est considéré comme un "fake", il sera alors estampillé et un lien en expliquera la raison. 

Lire et commenter