Facebook veut aider ses utilisateurs à faire des dons aux ONG

Facebook veut aider ses utilisateurs à faire des dons aux ONG

DirectLCI
RÉSEAUX SOCIAUX - Facebook va lancer ce jeudi aux États-Unis une toute nouvelle fonctionnalité, baptisée Fundraiser, qui permet à ses utilisateurs de faire des dons à des organisations à but non-lucratifs. Aucune date n'a été évoquée pour son lancement en France.

Mark Zuckerberg a vraiment le cœur sur la main. Depuis ce jeudi, une nouvelle fonctionnalité, nommée "Fundraiser" (collecte de dons, en français), a fait son apparition sur le réseau social. L'application, à l'instar d'une plateforme de financements participatifs, permet à ses utilisateurs de faire des dons aux organisations non-gouvernementales (ONG), en un simple clic. 

Les "collectes de dons" seront affichées sur les pages Facebook de ces organisations. Objectif : rassembler les internautes qui soutiennent la campagne en question sur une page dédiée, où ils pourront aussi suivre la progression de la collecte de dons.

Pour le moment, cette nouvelle fonctionnalité est en phase de test aux États-Unis, en coopération avec une trentaine d'organisations à but non-lucratifs, dont WWF , rapporte le site web Presse-citron . Mais elle pourrait bientôt être également disponible pour les organisations américaines à buts lucratifs.

Facebook pourrait lancer son propre "Kickstarter"

Lors du lancement en 2013 du bouton "Faire un don", Facebook l'avait d'abord réservé aux organisations à but non-lucratifs, avant de l'étendre à tous. On peut donc imaginer que ce sera bel et bien une nouvelle fois le cas. De plus, Facebook possède déjà un dispositif pour effectuer des paiements en ligne.

Comme l'a évoqué récemment le site spécialisée Techcrunch , il semble qu'il s'agirait d'une première étape avant le lancement d'une plateforme de financements participatifs du type Kickstarter. Pour le moment, aucune date n'a été évoquée concernant le lancement de la fonctionnalité en France.

À LIRE AUSSI 
>>
Après la France, Facebook a bien activé son Safety Check pour le Nigeria
>>
Crowdfunding : notre dossier sur le financement participatif

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter