Facebook : 6 réflexes à adopter pour ne pas se laisser berner par une fausse info

Facebook : 6 réflexes à adopter pour ne pas se laisser berner par une fausse info

VRAI OU FAUX - Aujourd'hui, nous sommes de plus en plus nombreux à suivre les informations sur Facebook. Et sans avoir à aller les chercher : elles arrivent sur notre timeline. Sauf qu'il arrive parfois que celles-ci soient totalement bidons. Voici quelques conseils pour éviter de se faire duper et de propager des rumeurs ou de fausses informations.

Un combat sans fin pour la vérité ! Accusé de propager à grande échelle de fausses informations, le réseau social américain nie avoir pu être déterminant dans la victoire de Trump lors de l’élection présidentielle début novembre. Mark Zuckerberg a beau contester l'influence de Facebook, il a promis de travailler à la suppression des "hoax" (comprenez, un canular): comme par exemple celui selon lequel le pape François aurait appelé à voter Trump, ou bien encore celui selon lequel les Clinton avaient acheté une maison à 200 millions de dollars aux Maldives. Des informations... toutes plus fausses les unes que les autres.

Les fausses infos sur Facebook, un faible pourcentage ?

En raison du fonctionnement de l’algorithme de Facebook, qui fait remonter prioritairement des contenus correspondant aux opinions de ses utilisateurs, la viralité de ces rumeurs a très bien pu conforter des électeurs de Trump dans leur choix. Dans un post Facebook, Mark Zuckerberg a précisé  que, selon lui, "parmi tous les contenus de Facebook, plus de 99% de ce que les gens voient est authentique". Mais sur Internet, notamment sur Facebook ou Twitter, l’information circule très vite, et peut souvent s’avérer par la suite erronée.

  • 1Méfiez-vous des titres qui sautent aux yeux

    Même si le titre est aguicheur, et vous donne très envie de cliquer, partez du principe qu’une information donnée sur le web par un inconnu est par défaut plutôt fausse que vraie. Prenez garde aux sources indirectes du type "un ami d’un ami m’a dit que…" ou "une connaissance qui travaille à la DGCRI m'informe que...".
  • 2Contrôlez toujours la source de l’information

    Assurez-vous que l'info provient d'un site sérieux (en regardant en bas à droite du post le nom du média). Fiez-vous uniquement aux médias reconnus et aux journalistes identifiés. Malgré tout, une erreur peut se glisser, faites donc toujours appel à votre bon sens et lisez l’article avant de le partager. Soyez également attentif aux fautes de grammaire ou d’orthographe, ce n’est généralement pas très bon signe.
  • 3Recouper l'info avec plusieurs sources fiables

    La meilleure chose est de recouper : si plusieurs médias fiables donnent la même information, en citant des sources différentes, elle a de bonnes chances d’être authentique. Pour cela, rendez-vous sur Google et faites un copier-coller du titre pour voir si d’autres en parlent, ou démentent l’info.
  • 4Vérifiez la date du contenu (article, photo, vidéo)

    Sur les réseaux sociaux, il arrive qu’une publication ancienne "remonte" lorsqu’elle est très partagée, à cause de l'algorithme de Facebook. Vous risquez alors de prendre comme une nouveauté un fait qui date de plusieurs mois. Pour une image, tapez son URL sur Google images ou sur le site TinEye.com
  • 5Rendez-vous sur un site de "fact-checking"

    Les sites Hoaxbuster.com et Hoaxkiller.fr se sont donnés pour mission de lutter contre la propagation des rumeurs et canulars en ligne. Lorsqu’il reçoit un nouveau hoax repéré par un internaute, l’équipe du site effectue des recherches pour démêler le vrai du faux. L’internaute, lorsqu’il reçoit un courriel s’apparentant à un hoax, peut recopier une partie du message dans le moteur de recherche ou taper simplement des mots-clés. Si le message est recensé, le site fournit des précisions sur la véracité des informations.
  • 6Modérez vous-même votre timeline

    Il est possible de modérer les informations qui apparaissent sur votre timeline. Sur Facebook, il vous suffit de cliquer sur la flèche vers le bas (en haut à droite du post). À partir de là, cliquez sur "Tout masquer de X". Ainsi, vous ne verrez plus aucun message de cette page, peu importe qui le partage. Et, encore une fois, ne propagez pas une information si elle vous semble fausse. Il en va de notre bien à tous !

En vidéo

"J'avais tort" : les excuses de Trump dans une vidéo postée sur Facebook

Sur le même sujet

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.