Fallout 4 : la virée apocalyptique de la fin d'année

High-tech
DirectLCI
JEUX VIDÉO - La guerre nucléaire a bien eu lieu dans ce Boston qui ressemble à s'y méprendre à la vision futuriste de l'Amérique des années 60. Le monde est en pleine désolation, livré aux gangs et aux mutants. Une histoire riche, dotée d'une ambiance graphique et musicale somptueuse, Fallout 4 qui sort ce mardi est l'une des belles surprises de fin d'année.

Annoncé seulement en juin dernier comme une petite surprise, Fallout 4 sort (déjà ?) ce mardi 10 novembre sur PlayStation 4, Xbox One et PC. Un plan marketing rondement mené par Bethesda qui a parfaitement su susciter et maintenir l'attente des joueurs durant quatre mois, même si on regrettera que le jeu ait joué les grands absents de la dernière Paris Games Week. Pour ceux qui l'auraient oublié, voici l'un des jeux incontournables de cette fin d'année.


Tout paraît tranquille dans cette Amérique de la fin du XXIe siècle qui ressemble à s'y méprendre à la vision futuriste que ses habitants des années 1950-60 en avaient. Les voitures n'ont pas beaucoup évolué au niveau design, tout comme les joyeuses banlieues résidentielles d'antan. Le poste de radio à galène est toujours là tandis qu'un robot s'active pour faire la cuisine et le ménage. Une ambiance musicale 60's accompagne votre journée quand, soudainement, l'alarme retentit et la guerre nucléaire est déclenchée. Plus de 120 ans après, c'est l'heure de rejoindre l'abri antiatomique 111 où une place a été attribuée à votre famille. Mais rien ne va s'y dérouler comme prévu et c'est dans un monde post-apocalypse qui vous allez vous réveiller après avoir été étrangement cryogénisé(e).

En vidéo

Fallout 4 : les premières images

Dans les terres ravagées par l'explosion, où les animaux et bestioles irradiés ont des dimensions démultipliées tandis que des zombies/mutants rodent, il va vous falloir lutter pour votre survie et organiser une résistance contre une mystérieuse entité qui a pris le pouvoir. De plus, une question vous obsède : qu'est devenu votre enfant enlevé par un étrange groupe ?


Ne vous attendez pas à un simple jeu de tir dans une zone de guerre. Fallout 4, c'est bien plus que ça. Un véritable jeu de rôle où vous commencerez déjà par choisir de jouer avec un personnage masculin ou féminin entièrement personnalisable façon Sims auquel vous attribuerez des points d'expérience, orientant ainsi ses capacités dans une première direction. Vous devrez ensuite ramasser des objets, du morceau de bois au pistolet en passant par des restes d'animaux mutants, et gérer tout votre inventaire, fabriquer vos armes. C'est également un jeu de gestion que ce soit dans votre équipement comme dans vos choix. A vous la fabrication d'armure, le renfort de votre tenue ou de vos armes. Car il y a quand même de la baston en vue ! Une gestion pas toujours évidente, mais indispensable pour avancer dans ce Commonwealth en ruine.

Une histoire foisonnante... peut-être trop ?

Pourquoi faut-il courir acheter Fallout 4 ? Car le dernier opus de Bethesda est doté d'une véritable histoire, certes un peu longue à démarrer, avec différentes options de jeu. Vous choisissez de lutter en compagnie d'une résistance baptisée Les Miliciens pour rétablir l'ordre dans le Commonwealth ou vous tentez de comprendre qui est arrivé dans l'abri où votre enfant a été enlevé. Et si le nombre d'heures de jeu sur la console ne vous effraie pas, vous serez ravis par les multiples quêtes annexes proposées. Partez à l'assaut de grands espaces avec compagnon canin où vous ferez des rencontres plus ou moins appréciables, guidé par votre Pip Boy (sorte de montre connectée géante qui répertorie toutes les informations), dézinguez à tout-va mutants et ennemis, customisez vos armes ou améliorez vos qualités culinaires pour survivre en terre hostile.


Fallout 4 regorge de choses à faire, d'options tactiques pour progresser dans l'histoire (même les adeptes de l'infiltration seront servis), de compétences à développer. Mais il faudra aussi que le chef de meute qui sommeille en vous s'exprime pour rallier un maximum de survivants à sa cause. Des soutiens indispensables qu'il va falloir également équiper, nourrir et protéger, tout en parcourant des kilomètres d'espace de jeu. Un programme bien chargé dans lequel il ne faut pas oublier de s'optimiser qui ne ravira sans doute pas les adeptes d'action pure qui trouveront le temps long.


Mais il se dégage de ce nouvel opus de la franchise une ambiance très particulière, portée par un design délicieusement rétro et une playlist musicale de haut vol avec de grands classiques qui tournent en fond sonore, rappelant cette Amérique du milieu du siècle dernier, baignant entre société de consommation et peur de l'apocalypse.

FALLOUT 4 - Un jeu Besthesda disponible le 10 novembre sur PS4, Xbox One et PC - PEGI 18

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter