Fifa 16 : le test - On prend les mêmes et… on améliore

Fifa 16 : le test - On prend les mêmes et… on améliore

DirectLCI
JEUX VIDEO - Comme chaque année depuis 1993 l'éditeur américain EA Sports dégaine son Fifa. Comme à l'accoutumée cette édition estampillée 2016 apporte son lot de nouveautés. Un classique doublé d'un incontournable.

Quelques semaines après les premières heures de jeu sur Fifa 15 certaines faiblesses étaient apparues au grand jour. Les inconditionnels de la saga attendaient donc de pied ferme cette mouture 2016. Au premier contact avec le jeu, les changements sont instantanément visibles tant la prise en main change. Comptez quelques matches pour retrouvez vos marques. Les créateurs de ce Fifa 16 ont à ce niveau revu leur copie et il faudra trouver le bon dosage pour ajuster tirs et passes.

Une fois encore Fifa joue la carte de la panoplie de mouvements ultra complète outre les subtiles variations de puissance ou de trajectoire sur les tirs et passes (des passes appuyées bienvenues), dribbles, feintes de corps et pressing en défense (optimisé ici) assurent toujours un grand réalisme lors de ces matches toujours spectaculaires. Une fois encore d'ailleurs, outre le réalisme des mouvements et des situations sur le terrain, on ne peut qu'être bluffé par le grand réalisme et le niveau de détail, des stades, des publics et des mille et une petites choses qui donnent vie à l'ensemble.

Des centaines d'équipes à découvrir

Les amateurs de sport et de spectacles seront bien entendu une fois encore aux anges mais il faudra du temps avant de maîtriser le jeu, tant il diffère par rapport à l'édition 2015. La construction d'une attaque est plus délicate tant le milieu de terrain et les adversaires en général vous pressent. Avec plus de 70 stades différents pour des rencontres au cœur d'ambiance festives comme seules les grandes rencontres footballistiques peuvent en produire, il y aura de quoi faire. D'autant qu'on retrouve évidemment pléthores de modes de jeux, d'équipes et de championnats avec cette année 12 équipes internationales féminines (enfin) ainsi que 16 équipes brésiliennes pour les aficionados.

Heureusement pour ceux qui auraient peur d'être vite perdus dans le jeu, EA Sports permet grâce au mode Fifa Trainer aux débutants de rapidement comprendre les commandes ou bien aux habitués de retrouver plus facilement leurs marques. Un outil presque indispensable face à ce titre qui peut se targuer d'être la simulation de foot la plus complète et la plus réaliste. Bref, on le comprend, Fifa 16 reste un titre hyper complet qui, après une édition 2015 imparfaite, se rattrape très largement avec cette nouvelle édition.

 On aime
⇒ Femmes, je vous aime. Enfin des équipes féminines !
⇒ Gargantuesque. Toujours un nombre d'équipes et de modes de jeu colossal.
⇒ Hyper complet. Sans aucun doute la simulation de football la plus complète.
⇒ Ambiance. Certains chants de supporters, certaines ambiances de stades donnent le frisson.

► On aime moins
L'homme en noir. L'arbitrage parfois étrange.
⇒ Les commentaires de Hervé Mathoux et Franck Sauzée semblables à ceux de l'an passé.

► Verdict
En corrigeant le tir par rapport à l'édition 2015 (réussie mais imparfaite), EA Sports parvient à conserver avec Fifa sa place de numéro 1 des simulations de football. Un nouveau carton en ventes en perspective pour le nec plus ultra de la simulation de football.

Un jeu PS3, PS4, Xbox One, Xbox 360 et PC vendu 60 euros environ

EN SAVOIR +
>> Notre dossier Fifa 16
>> Notre dossier Fifa 15

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter