Fini les mauvaises surprises : Tinder va désormais vérifier l'authenticité des photos de profil

Dans sa dernière version, Tinder peut vous demander de prendre des selfies très précis, dans l'application, pour vérifier que vous ressemblez bien à vos photos de profil
High-tech

RENCONTRES - Pour en finir avec les rendez-vous où vous découvrez que l'autre ne ressemble pas du tout à son profil, Tinder met en place un système de vérification instantanée. Le service va aussi se doter d'un "bouton panique", pour les rendez-vous qui se passent mal.

Sur ses photos à lui, il n'avait pas les cheveux gris. Sur son profil à elle, elle faisait dix ans de moins. De petites tricheries avec la réalité courantes sur Tinder, l'application de rencontres aux milliards de "matches", où l'on met souvent en avant la meilleure version de soi-même, quitte à prendre quelques libertés avec la retouche ou avec le temps qui passe.

Le plus frappant, c'est quand la personne rencontrée n'a qu'un très lointain rapport avec les photos sur lesquelles vous aurez "swipé" à droite. De faux profils forcément moins bien en vrai, pour lesquels les Anglo-saxons ont même un nom, le catfishing. Une pratique pour laquelle Tinder siffle aujourd'hui la fin de la récré.

Lire aussi

Des selfies sous contrôle, pour vérifier que vous êtes bien... vous

Dans une note sur son blog, Tinder annonce qu'il va prendre une mesure simple : vérifier que vous ressemblez bien à vos photos de profil. Pour ce faire, l'application pourra vous demander de prendre des selfies, dans une pose similaire à celle de votre profil. À l'autre bout du dispositif, des algorithmes d'intelligence artificielle, mais aussi des vérificateurs humains qui d'un coup d'oeil sauront dire si vous ressemblez bien à l'image affichée dans l'app. Une fois vérifié, votre profil héritera d'un petit checkmark bleu pour permettre à vos matches de "swiper" en confiance. 

Le procédé était déjà testé dans quelques pays. Il sera généralisé dans le courant de l'année. Jusque-là, l'application savait déjà vérifier votre taille, là encore par la prise de quelques clichés, pour corriger une donnée sur laquelle les utilisateurs trichaient un peu trop souvent.

Un chaperon pour veiller sur chaque rendez-vous

Pour ses utilisateurs américains, Tinder annonce d'autres nouveautés, liées à la sécurité. La plus marquante, c'est l'intégration de Noonlight, une application de sécurité personnelle qui suivra les utilisateurs partis rencontrer un ou une inconnue. Principe simple : l'utilisateur entre tous les détails de son rendez-vous avant d'y aller et peut avoir accès à un bouton d'alerte si le rendez-vous tourne mal ou s'il ou elle a besoin d'aide. Cela ne remplacera pas un appel au 112 (numéro réservé aux appels d'urgence dans toute l'UE) en cas d'agression, mais cela permettra à Tinder d'être le premier averti si des écarts de conduite de ses utilisateurs.

En vidéo

ARCHIVES - Quand la top-modèle Natasha "piège" des utilisateurs de Tinder

Ces nouvelles mesures de sécurité font partie d'un effort soutenu de la part de la plateforme. Ainsi, cette année, Tinder avait mis en place des alertes pour ses utilisateurs LGBT quand ils tentaient d'utiliser l'application dans des pays où l'homosexualité est réprimée

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent