Flasher son écran, la nouvelle manière de faire des rencontres sur Facebook

High-tech

RÉSEAU SOCIAL - Facebook souhaite favoriser les interactions avec la vie réelle sur son réseau social. Dorénavant, il est possible de vous connecter à un autre utilisateur en flashant simplement l'écran de votre téléphone.

Vous l'avez peut-être remarqué, en mettant à jour l'application Messenger de Facebook, une drôle d'image a fait récemment son apparition sur votre page de profil. De forme ronde, votre nouvelle photo de profil s'accompagne désormais d'une suite de petits symboles tribales bleus. Il s'agit en fait d'une nouvelle fonction, baptisée "code Messenger", qui vous permet de vous faire "scanner" par d'autres utilisateurs. Son intérêt ? C'est Facebook lui-même qui vous l'explique.

"Grâce aux codes Messenger, il est plus facile de démarrer une conversation avec des gens ou des entreprises qui ne font pas partie de vos contacts Messenger. Si vous scannez le code d’une personne ou d’une entreprise, votre téléphone vous proposera l’option de lui envoyer un message", explique dans son ommuniqué le réseau social. Lancée en avril dernier aux Etats-Unis, icette nouvelle fonction est dorénavant disponible dans l'Hexagone. Pour accéder au "code Messenger", il faut cliquer dans le menu "Moi", en bas à droite de l’écran.


Faciliter les interactions dans la vie réelle

Plus besoin d'épeler votre nom ou de l'écrire sur un morceau de papier. Désormais, pour interagir avec un autre utilisateur de Facebook, vous n'aurez qu'à lui tendre votre smartphone en affichant ce code à l'écran, et inversement. Une fois votre profil scanné, vous pourrez échanger des messages, photos et vidéos depuis l'application Messenger. 

Cette nouvelle fonction, déjà présente sur l'application de son concurrent Snapchat, a pour but de faciliter les interactions entre les utilisateurs, notamment dans les endroits publics C'est aussi un bon moyen pour Facebook de répondre aux critiques de ses détracteurs qui l'accusent régulièrement de favoriser les relations basées uniquement sur des échanges virtuels, en enfermant les utilisateurs du réseau social dans un monde artificiel. Preuve que non...

À LIRE AUSSI 
>>  "dadada" ! Le honteux mot de passe du patron de Facebook
>>  Facebook peut-il vraiment couper les propos racistes, antisémites, etc. ? >>  Facebook écoute-t-il vos conversations à votre insu ?

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter