Galaxy Note7 explosif : Samsung va bien remettre des smartphones reconditionnés en vente

Galaxy Note7 explosif : Samsung va bien remettre des smartphones reconditionnés en vente
High-tech

RETOUR – Samsung ne voulait pas que son Galaxy Note7 reste dans les mémoires comme le plus grand fiasco de l’histoire de la téléphonie mobile. Il le remet donc en circulation sous forme d'engins reconditionnés. Une tentative pour faire oublier l’épisode des appareils explosifs, qui s'apparente néanmoins à une décision culottée à la veille d’annoncer le très attendu Galaxy S8.

La rumeur circulait déjà depuis un mois. Samsung l’a confirmée lundi soir. Le fabricant sud-coréen va bien remettre en vente son Galaxy Note7 qui avait fait scandale à l’automne dernier. Il s’agira de versions reconditionnées du smartphone qui avait connu des problèmes de sécurité au niveau de ses batteries.

Lire aussi

Contraint de rappeler  l'ensemble des 2,5 millions d’appareils très haut de gamme après de multiples explosions de la batterie, finalement reconnue fautive en janvier, le numéro un mondial a fait amende honorable en début d’année via une campagne vantant son nouveau programme de vérification et de sûreté de ses appareils. 

En vidéo

Samsung Galaxy Note7 : des batteries explosives

Pour justifier sa décision, Samsung met en avant l’aspect pro-environnemental de l’opération.  "Ils vont être recyclés et adaptés de manière favorable à l’environnement", explique le géant asiatique dans un communiqué. Tous les éléments pouvant donc être récupérés le seront et les métaux séparés par des entreprises spécialisées. Plutôt que de détruire des millions de Note7, ce qui pourrait s’avérer néfaste à l’environnement, ils seront ainsi de nouveau disponibles sous la forme de smartphones reconditionnés ou de location.

Une remise dans le circuit selon la demande locale

Comment être sûr que vous ne risquez désormais rien à utiliser un Note7 ? "La décision dépendra de consultations avec les autorités de régulation et les transporteurs ainsi que des demandes locales", avance Samsung dans son communiqué. 

Aucune date concernant la remise en circulation n’a été avancée et aucun information sur le nouveau profil technique du smartphone n'a filtré. Les médias coréens annonçaient il y a quelques semaines une baisse de puissance de la batterie (3.000 à 3.200 mAh contre 3.500 mAh initialement). Le marché américain pourrait être le premier servi ainsi que certains pays européens. Les Galaxy Note7 restent cependant interdits dans les avions pour le moment.

"Un faux pas" juste avant le lancement du Galaxy S8 ?

A deux jours de dévoiler son nouveau smartphone Galaxy S8, mercredi à New York, cette décision de Samsung a de quoi suspendre. Surtout après avoir tout tenté pour faire oublier le fiasco du Note7 et retardé sans doute le lancement du dernier fleuron de la marque. Pour Jan Dawson, analyste de l’institut Jackdaw Research, cela s’apparente davantage à "un faux pas" qu’à une bonne idée, bien qu’il trouve la démarche écologique louable. "Il aurait mieux valu faire ce qui était prévu initialement et abandonner complètement" le Note7, selon lui.

Greenpeace salue pour sa part "une immense victoire pour tous ceux qui se sont battus, et une nouvelle étape pour changer la façon de produire et de se débarrasser des objets électroniques". L’ONG alerte depuis des mois sur les conséquences environnementales d’un rappel massif. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent