Galaxy Z Flip : Samsung lance un smartphone à écran pliable inspiré du téléphone à clapet

Le Samsung Galaxy Z Flip
High-tech

PRISE EN MAIN - Pas refroidi par ses déboires de l’an dernier et le vrai faux-départ du Galaxy Fold, Samsung retente l’aventure avec un nouveau smartphone pliable. Mais cette fois, sa cible a changé comme le design de son appareil. Exit le modèle de tablette qui se replie en smartphone. Voici le Galaxy Z Flip, un smartphone qui se déplie tel un téléphone à clapet.

"Un nouveau pas dans le futur avec un smartphone pas ordinaire." C'est ainsi que Samsung a présenté son nouveau bijou, un an après le lancement avorté du Galaxy Fold. Si, une fois encore, le fabricant asiatique a annoncé directement la couleur en ouvrant sa conférence Unpacked, mardi à San Francisco, avec son innovation de l'année, il ne fera pas traîner le suspense trop longtemps. A peine annoncé, le Galaxy Z Flip se profile déjà à l'horizon.

Celui-ci ne ressemble pas vraiment à son aîné. C’est cette fois un autre pari que tente Samsung avec un design qui rappelle les téléphones à clapet. Mais avec une touche de modernité et un nouveau souffle dans sa conquête technologique.

Son nouveau venu impressionne moins visuellement que le Galaxy Fold, qui disposait d’un écran de 7,3 pouces une fois ouvert et d’un format plus classique de smartphone allongé (4,6 pouces) quand il était replié et fermé tel un livre. Mais le Galaxy Z Flip a un atout pour lui : il se prend facilement en main et tient dans la poche du jean, que vous soyez une femme ou un homme.

Lire aussi

Un format clapet pour tenir dans une poche et se faire oublier

Le Galaxy Z Flip a la quasi-forme d’un carré (8,74 x 7,36 cm) qui s’ouvre pour laisser apparaître un long écran flexible de 6,7 pouces sur tout sa longueur (16,73 x 7,36 cm). Un format proche de l'écran du Galaxy S20+, également présenté au Palace of Fine Arts de San Francisco, mais à la différence que l’écran Dynamic AMOLED est ici en verre ultra-fin. Une technologie inédite qui lui permet malgré tout de se plier tout en restant solide. C’est donc une toute autre approche avec un smartphone qui veut se faire encore plus discret en se refermant. 

Ses bords sont certes plus épais, mais c’est pour éviter que la poussière ne s’infiltre sous l’écran souple. La pliure reste un peu visible mais elle s’oublie assez vite. Source de nombreux déboires sur le Galaxy Fold, la charnière a cette fois été pensée plus en profondeur. Elle est plus resserrée et solide. Paradoxalement, malgré son plus petit gabarit, le nouveau venu s’avère légèrement plus épais que le Galaxy Fold (17,3 mm refermé contre 15,7 à 17,1 mm pour le Fold).

Une fois repliée, pas de mini-écran au dos comme sur le Motorola Razr. Le Galaxy Z Flip n’arbore qu’une petite zone tactile Super AMOLED d’à peine 1,06 pouce de diagonale, quasi invisible quand elle n’est pas activée. Cet écran va servir pour les notifications et aller naviguer dans le menu, les paramètre, gérer sa musique, etc.. Et voir l’heure ! Mais sa petite trouvaille, c’est de se servir de cet écran miniature comme retour d’image quand vous voulez prendre un selfie via l’appareil photo dorsal à deux capteurs (un principal de 12 MP et un ultra-grand angle pour des photos à plusieurs). Sans prétention, ce module photo peut s’enorgueillir d’un mode nuit, d’une Action Cam avec stabilisateur renforcé et de l’IA pour optimiser la partie logiciel. La caméra qui se trouve sur l’écran déplié (10 MP) peut se contrôler par mouvement de la main pour se déclencher ou à la voix.

Un système d’ouverture à une main

Ce smartphone a plus d’un tour dans son sac. Il peut tenir plier en L pour que vous vous filmiez, passiez un appel vidéo ou autre. La moitié supérieure est alors utilisée et l’autre reste noire. C’est assez pratique si l’on veut poser l’appareil pour plus de confort. L’ouverture de l’appareil est d’ailleurs assez aisée à une seule main et l’ensemble s’avère plutôt solide.

A l’intérieur, Samsung n’a pas mis tous ses œufs en or dedans, mais confirme qu’il s’agit quand même d’un produit haut de gamme sur lequel la marque n’entend pas la jouer petit bras. On trouve le processeur Qualcomm Snapdragon 855+, qui n’est pas le dernier de la marque, mais celui qui équipe des smartphones haut de gamme du marché (OnePlus 7T et Asus ROG Phone 2 notamment). Il embarque aussi 8 Go de RAM (bien plus que beaucoup d’appareils et nettement plus que le Razr, son concurrent direct sur ce créneau du smartphone portable façon clapet). Côté stockage, Le Galaxy Z Flip affiche 256 Go, ce qui est toujours plus que la gamme Galaxy S20.

Côté autonomie, le Galaxy Z Flip doit se contenter d’une batterie de 3.300 mAh, avec charge rapide et charge sans fil. Il dispose également de la charge inversée pour alimenter un autre appareil par induction au dos. Il faudra voir si cela est suffisant pour un tel appareil, même s’il n’a qu’un écran principal à gérer.

Notre premier avis :

Au vu de nos premiers instants avec le produit, cette nouvelle tentative de smartphone pliable de Samsung devrait faire plus d'adeptes. Avec son concept de smartphone qui peut prendre moins de place une fois inutilisée, le sud-coréen tente le pari du format et de l’usage en mobilité. A 1.500 euros, il vient aussi frontalement face au Motorola Razr dont la fiche technique fait un peu grise mine à côté de celle du Z Flip. La promesse est belle sur le papier, la prise en main excellente et on réalise, quand on a connu l’ère des téléphones à clapet, que les habitudes reviennent vite et l’on se plait à dégainer son appareil qui a désormais troqué son clavier physique contre un écran beaucoup plus grand et beaucoup plus agréable. Et en lançant son smartphone pliable à peine annoncé, Samsung montre aussi qu’il a toujours foi en ce marché. Peut-être plus encore que l’an dernier.

Prix : 1.509 euros – Disponible le 14 février en noir et violet

Fiche technique du Galaxy Z Flip

Ecran Dynamic Amoled Full HD+ de 6,7 pouces avec technologie Ultra Thin Glass, HDR+

Ecran externe Super AMOLED de 1,06 pouce

Processeur Qualcomm Snapdragon 855+

Lecteur d’empreinte digital sur la tranche, reconnaissance faciale

8 Go de mémoire RAM

256 Go de stockage non extensible

Appareil photo – Au dos : capteur principal de 12 MP Dual Pixel (f/1.8), Ultra-grand angle de 12 MP (f/2.2, champ de 123°) – A l’avant : 10 MP Dual Pixel (f/2.4), contrôlé par la voix et le mouvement

Vidéo : enregistrement jusqu’en 4K à 60 images par seconde

Autonomie : batterie de 3.300 mAh, charge rapide, charge sans fil et partage d’énergie par induction

Android 10 avec surcouche One UI 2

Son compatible Dolby Atmos

Dimensions – ouvert : 167,3 x 73,6 x 6,9 mm (épaisseur 7,2 mm) – Replié : 87,4 x 73,6 x 15,4 mm (épaisseur : 17,3 mm)

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent