Galileo sur la mauvaise orbite : "Ca n'aura que très peu d'incidence sur le dispositif"

High-tech

Les deux premiers satellites opérationnels de Galileo lancés vendredi depuis la base spatiale de Kourou, n'ont pas atteint l'orbite prévue. Même si c'est fâcheux, pour Gilles Dawidowicz, journaliste spécialiste de l'espace, l'impact ne devrait pas être majeur sur le dispositif qui compte au total 30 satellites.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter