Gamescom 2014 : Lara Croft rejoint le camp Xbox One

High-tech
DirectLCI
JEUX VIDEO - En marge du salon Gamescom de Cologne Microsoft tenait hier une conférence afin de présenter ses futurs jeux. Parmi ceux-ci, le prochain Tomb Raider qui sera contre toute attente une exclusivité Xbox One.

C'est aujourd'hui que la Gamescom , le plus grand salon d'Europe consacré aux jeux vidéo, ouvre ses portes. Jusqu'au 17 août, les professionnels du monde entier, mais aussi les particuliers, peuvent venir y découvrir tous les futurs hits qui sortiront dans les semaines et les mois à venir. Une espèce de redite de l'E3 de Los Angeles avec, pour l'occasion quelques nouveautés pour ce salon qui commence à se faire une véritable place dans l'industrie du jeu vidéo dans laquelle l'Europe compte indiscutablement.

C'est hier, en marge du salon, que Microsoft donnait sa conférence. L'occasion pour le constructeur de la Xbox One de rappeler les titres à venir (Forza Horizon 2, Sunset Overdrive, Halo Masterchief Collection…) par le biais de nouvelles images, mais aussi de faire le buzz en annonçant, contre toute attente, que le prochain Rise of the Tomb Raider sera une exclusivité Xbox One. Après le succès du reboot de la série en 2013 réalisé par les Américains de Crystal Dynamics, cette suite est évidemment particulièrement attendue.

Un choc dans la communauté des fans

Ainsi, Lara Croft, longtemps égérie de la marque PlayStation (même si les premiers opus étaient aussi disponibles sur la console feu-Saturn de Sega ou sur PC) ne fera son retour que sur Xbox One. Une belle exclusivité pour Microsoft qui néanmoins faisait hier grincer des dents sur les réseaux sociaux. On pouvait ainsi lire sur les pages Facebook liées à Tomb Raider : " Une insulte pour les fans de Tomb Raider !", " S'ils ne changent pas, ce sera la fin de Lara Croft !", etc.

Autant dire qu'en termes de communication, Microsoft a clairement réussi à marquer les esprits avec cette recrue de choix. Une vraie belle annonce qui venait mettre un peu de relief dans une conférence sans réelle surprise (même s'il faut aussi évidemment retenir l'étonnant Quantum Break des créateurs scandinaves de Max Payne et Alan Wake) mais avec un grand nombre de jeux de qualité.
 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter