Amateurs d'art, voici 3 expériences Google qui sauront vous ravir

High-tech

Toute L'info sur

Jusqu'où ira l'intelligence artificielle ?

FUN 2.0 – Google a dévoilé cette semaine trois nouvelles expériences culturelles et ludiques portées par son intelligence artificielle. Si vous êtes amateurs d’art, de photo, de décoration ou de technologie, il y en a forcément une pour vous sur l'espace "Experiments" de Google Arts & Culture.

"Faciliter l’accès à la culture grâce à l’intelligence artificielle", c’est la promesse du Lab de Google Arts & Culture de Paris. C’est ici que des dizaines de cerveaux en ébullition travaillent jour après jour à créer, innover, trouver les expériences de demain, artistiques ou juste fonctionnelles, mais toujours au service de la culture.

Depuis son ouverture il y a sept ans, la plateforme Google Arts & Culture a mis en valeur ce que la planète compte d’exceptionnels : des musées comme le Louvre, des monuments tels la Tour Eiffel, des personnages historiques, l’exposition Harry Potter à la British Library, des thématiques autour de la danse, l’art de la scène, etc. Vous connaissiez sans doute aussi les multiples visites virtuelles proposées jusque dans l’ISS en compagnie de Thomas Pesquet. "On voulait donner accès plus facilement à la culture grâce à nos technologies", explique Amit Sood, le directeur de Google Arts & Culture.

Désormais, on compte quelque 1500 institutions culturelles et musées, dans 72 pays à travers le monde, comme partenaires du projet. "On met gratuitement à leur disposition notre application et notre technologie afin qu’ils puissent proposer leurs collections en ligne, raconter leurs histoires, faire découvrir leurs espaces", explique Laurent Gaveau, en charge du Lab parisien de Google Arts & Culture. Ici, les projets pilotes sont menés par des artistes, des commissaires d’exposition, des ingénieurs, des partenaires divers autour de technologies nouvelles. Parmi celles-ci, l’intelligence artificielle (IA) est au cœur de recherches et expérimentations multiples.

Un premier projet baptisé "t-SNE Map" avait déjà permis de transformer en vague l'ensemble des contenus visuels présents sur la plateforme et regroupés par similitude. Vous pouvez alors zoomer pour "plonger" au coeur de la matrice d'images...

Pour montrer la force de ses algorithmes et de son IA, Google a dévoilé trois nouvelles "expériences inédites", mêlant culture, arts et technologie, le tout facilement accessible au grand public depuis l'onglet "Experiments" de l'appli ou de la plateforme web. "Il y a un enjeu pédagogique à faire ça", admet Laurent Gaveau. Chez le géant américain, on veut mettre la culture au service de tous, avec la plus grande simplicité. 

Art Palette : retrouvez des couleurs similaires

Prenez une photo, ou vous-même, et l’appli vous sort la palette de couleurs utilisées. Mieux encore, les algorithmes vous trouvent, dans la très large banque d’images de Google, une œuvre d’art, un objet ou un dessin qui utilise la même palette. Cela permet notamment de retrouver des tableaux qui partagent une même variation de bleu. Mais aussi tout simplement d’obtenir une œuvre qui irait parfaitement avec les couleurs de votre salon ! Le créateur Paul Smith a ainsi utilisé Art Palette pour retrouver les éléments colorimétriques et l’aider à la création de ses propres œuvres de mode.

Visitez 90 ans d’exposition au MoMA

En vous rendant sur le site du célèbre musée d’art moderne de New York, vous allez pouvoir traverser près de 90 ans d’expositions. L’IA de Google s’est employée à classer quelque 27.000 photos d’exposition depuis 1929, dont une majorité en noir et blanc, afin d’identifier les œuvres affichées qui n’étaient pas toujours faciles à détecter. Grâce à l’apprentissage automatique, un travail pouvant prendre plusieurs mois a été réalisé en quelques jours. Vous pourrez cliquer sur la photo d’une année précise et obtenir les informations sur chacune des œuvres, dans cette nouvelle galerie interactive.

"C’est un pur projet Recherche & Développement pour nous. Ça n’a pas vocation à être disponible sur Google Arts & Culture. Ils sont venus nous voir avec leur problématique d’images d’expositions légendaires depuis 1929. On n’arrive pas à voir ce qu’il y a sur certaines images. Ils voulaient savoir si on avait un moyen de faire une reconnaissance automatique des œuvres prises en photo afin de faciliter la perception du public", se souvient Laurent Gaveau. Il a suffi d’entraîner l’IA à reconnaître les images, les tableaux en haute définition et à faire matcher le tout en y ajoutant les informations des commissaires d’exposition.

LIFE Tags : à la découverte d’un siècle en images

Depuis plus d’une décennie, Google Arts & Culture et le magazine de photoreportages LIFE ont noué un partenariat de partages de clichés. Le XXe siècle vu à travers l'objectif des photographes et quelques grands moments immortalisés depuis 1936. 10 millions de photos peuplent les étagères des trois entrepôts d’archives de la revue. "Seulement" quatre millions étaient accessibles au public via Google Arts & Culture. Un artiste en résidence au Lab, Gaël Hugo, a eu l’idée d’une mise à disposition fun de ce trésor visuel. Il a travaillé sur un algorithme de vision par ordinateur permettant d’analyser chaque élément de l’image afin de lui attribuer des labels (mots-clés) pour mieux les classer. Plus de 10.000 labels ont été créés pour donner vie à cette encyclopédie visuelle interactive. Ainsi est né LIFE Tags.

"On parle d’expérimentation car cela n’est pas encore parfait. C’est intéressant, ça correspond à un besoin côté utilisateur de découvrir ces images et côté LIFE de les faire découvrir, mais il y a encore quelques ratés", admet Laurent Gaveau, faisant référence notamment à un rapprochement d’images dans les archives entre Dark Vador et une rencontre officielle entre chefs d’Etat.

Lire aussi

Et aussi… des selfies !

Art Selfie a fait le buzz en début d’année sans la moindre communication. Pas encore disponible en France, il y a pourtant été conçu par un jeune artiste du nom de Cyril Diagne. "Je cherchais à concevoir une expérience artistique qui fasse appel aux nouveaux gestes du quotidien, explique-t-il. Quand on voit quelque chose qui nous plait, on sort son smartphone et on le prend en photo, ou on se prend en photo devant. On a donc repensé l’art ainsi." Au total, dans les pays où la fonctionnalité est disponible (dont les Etats-Unis et l’Inde), on totalise plus de 70 millions de selfies pris.

L’utilisation est on ne peut plus simple : prenez-vous en photo. L’appli scanne ensuite sa bibliothèque de 4 millions de tableaux pour trouver l’œuvre qui reprend le plus vos traits physiques. Vous avez alors une sélection de "matches" et le pourcentage de ressemblance. Un outil ludique qui permet aussi de voir comment l’art nous perçoit. 

Lire aussi

Chose étonnante : une utilisatrice s’est prêtée au jeu. Le mode Art Selfie lui a alors sorti une ressemblance avec un tableau peint… par sa grand-mère.

Faut-il y voir une tentative de reconnecter les gens à la culture par le biais de la technologie ? On en serait fier côté Google, mais ce n’est pas l’objectif avoué. On se félicite néanmoins que la fonctionnalité Art Selfie ait incité des utilisateurs à aller dans certains musées pour trouver "leur double en tableau". 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter