Google Arts & Culture : comment installer l'application qui trouve votre sosie en peinture

Google Arts & Culture : comment installer l'application qui trouve votre sosie en peinture
High-tech

ART SELFIE - Google propose depuis le mois de décembre une application permettant d'associer un selfie à une toile de maître. Le hic : l'application n'est disponible qu'outre-Atlantique. Impossible pour l'instant de savoir si elle sera déployée en France. Par chance, une parade existe. Voici comment faire pour en profiter dès maintenant.

Et si votre sosie avait posé pour Van Gogh ou Picasso ? Grâce au géant américain des nouvelles technologies, vous pouvez maintenant découvrir quel est votre alter ego artistique. Google Arts & Culture existe depuis 2016, mais cette application ne fait parler d’elle que depuis le déploiement de la fonctionnalité "Art Selfie" aux Etats-Unis (et uniquement là-bas). Le principe : prenez un autoportrait avec votre smartphone et Google cherchera le personnage le plus ressemblant dans une immense base de données d'œuvres d'art, tout en indiquant où le tableau est exposé. 

L’expérience s’appuie en fait sur la technologie de reconnaissance faciale Face Net, développée par Google. Pour faire simple : le système va analyser les traits caractéristiques du visage et les comparer à 70.000 toiles provenant de 6000 expositions et des collections de 1500 musées dans 70 pays. L’utilisateur se voit alors proposer plusieurs œuvres, avec, à chaque fois, des pourcentages de "match" en fonction de la ressemblance effective. Pour avoir fait plusieurs tests, le résultat est souvent bluffant. Mais aussi, parfois, un peu décevant...

Pas de quoi empêcher Google & Culture de caracoler en tête des applications les plus téléchargées aux États-Unis sur l'App Store d'Apple et le Play Store de Google depuis le mois de décembre. Un mois seulement après son lancement, elle avait ainsi été téléchargée plus de 30 millions de fois, a indiqué le groupe américain. Le hic, c'est que cette nouvelle fonctionnalité n'est disponible que chez nos voisins américains, et on ignore pour l'instant si elle sera mise en place à plus grande échelle, notamment en France.

Lire aussi

Comment installer l'application sur votre téléphone ?

Pour en profiter dès maintenant, il faut utiliser un VPN, qui simule une connexion depuis un autre pays pour permettre au smartphone d'accéder aux ressources des magasins d'applications locaux. Pour ce faire, vous pouvez télécharger l'application Windscribe VPN (Android et iOS).

>> Si vous possédez un iPhone, ouvrez l'application Windscribe VPN, puis localisez-vous aux Etats-Unis, en Californie par exemple. Ensuite, rendez-vous dans le menu des réglages du téléphone, puis sur l’onglet App Store et cliquez sur votre identifiant. Enfin, dans la rubrique Pays/Région, sélectionnez "Etats-Unis". Ouvrez l'application Google Arts & Culture, scrollez vers le bas jusqu'au post intitulé "Rechercher des portraits ressemblant à votre selfie".

>> Si vous avez un téléphone Android, lancez l’application Windscribe VPN, puis localisez-vous aux Etats-Unis, en Californie par exemple. Ensuite, allez dans le menu des paramètres du téléphone et cliquez sur l’onglet "Applications". Videz le cache de l'application Play Store et rouvrez-la. Une fenêtre devrait alors s’afficher. Pour terminer, appuyez sur "Accepter". Ouvrez l'application Google Arts & Culture, scrollez vers le bas jusqu'au post intitulé "Rechercher des portraits ressemblant à votre selfie".

De quoi constituer une base de données, à moindre frais ?

Le géant américain propose régulièrement des expériences ludiques (et gratuites) aux internautes pour faire la démonstration de ses progrès dans le domaine de  l'intelligence artificielle. Devant la popularité de l'application, certaines voix se sont élevées aux États-Unis pour mettre en garde le public contre le véritable objectif poursuivi par Google. "Le stagiaire de Google qui a inventé cette application pour tromper les utilisateurs en les incitant à envoyer des images pour remplir sa base de données de reconnaissance faciale a certainement eu une promotion", a observé sur Twitter l'analyste Yousef Munayyer. 

Google tente de rassurer les utilisateurs de l'application

Chez nous en France, la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) a prévu un règlementation spécifique pour "les dispositifs biométriques fonctionnant depuis des serveurs distants", ce qui est le cas ici d’Arts & Culture puisque le scan du visage est stocké sur les serveurs de Google. "L’organisme en question (qu’il s’agisse du fournisseur de l’application, de l’appareil, etc.) doit alors effectuer une demande d’autorisation auprès de la CNIL", écrit le gendarme français de la vie privée sur son site internet.

Interrogé par plusieurs médias américains, dont le Washington Post, sur la portée réelle de son application "Arts & Culture", Google a tenu à rassurer. Selon la firme, les photos téléchargées par les utilisateurs ne sont pas utilisées à d'autres fins et sont effacées une fois trouvées les correspondances avec des œuvres d'art.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent