Google et la fièvre acheteuse : 35 entreprises acquises en 2014

Google et la fièvre acheteuse : 35 entreprises acquises en 2014

ANALYSE – Le développement de Google passe par les rachats : il a fait entrer 35 sociétés dans son giron en 2014. Une stratégie qui lui permet de se diversifier, mais qui ne rapporte pas encore un dollar. Peut-elle également cacher des difficultés à innover en interne ? Metronews a passé au crible chacune de ces acquisitions.

Google peut-elle encore innover d'elle-même ? C'est la question que l'on est en droit de se poser à la vue du nombre de rachats en tous genres effectués par la société en 2014. Ce ne sont pas moins de 35 acquisitions auxquelles elle a procédé. Un record dans son histoire et surtout bien plus que n'importe quel autre de ses concurrents américains.

Découvrez l'ensemble des achats détaillés de Google en 2014 et 2015 (utilisez les flèches pour vous déplacer dans la timeline) :

Quand Microsoft n'en rachetait aucune, Apple et Facebook signaient chacune un chèque pour seulement 8 entreprises. Seule Yahoo s'est sensiblement approché de Google avec 18 nouvelles sociétés ramenées dans son escarcelle en un an. Une stratégie voulue par sa PDG Marissa Mayer pour relancer un ancien géant du Web qui s'était fait dépasser par la concurrence, notamment sur l'aspect social et la mobilité.

Améliorer les produits existants et se diversifier

Mais la configuration est tout autre pour Google. La société est ultra-dominante dans la recherche sur Internet (90 % de part de marché dans le monde et première source de revenu grâce à la publicité) et les systèmes d'exploitation mobiles (84 % de smartphones équipés d'Android). De nombreux rachats ont servi à améliorer ces produits : Bitspin, Impermium, SlickLogin, Spider.io, Adometry ou encore Polar.

Mais dans un monde d'innovation qui évolue par définition très rapidement, Google, comme les autres, est condamnée à chercher des relais de croissance pour prévoir l'avenir. Pour cela, elle a logiquement investi l'année dernière dans des sociétés dont l'activité est très éloignée de son cœur de métier : domotique ( Nest , Dropcam, MyEnergy), intelligence artificielle (DeepMind, Dark Blue Labs, Vision Factory), santé ((Lift Labs) ou espace ( Titan Aérospace , Skybox Imaging). Sur ces 35 rachats, on ne connaît les sommes déboursées que pour 4 d'entre eux ; ils représentent à eux seuls 4,6 milliards de dollars (4 milliards d'euros).

La bonne stratégie à long terme ?

Une stratégie pour la première fois remise en question lors de la présentation des derniers résultats financiers de l'entreprise. Malgré 4,8 milliards de dollars de bénéfices en trois mois, certains commencent à contester cette stratégie de diversification essentiellement basée sur la recherche et développement ; et qui ne rapporte pas un dollar pour l'instant.

Si l'on tient en compte le recul du prix moyen du clic publicitaire (- 3 % au dernier trimestre), les actionnaires s'inquiètent qu'un jour la régie publicitaire de Google ne puisse soutenir financièrement les autres domaines investis : robotique, santé, domotique, réalité augmentée, voiture sans chauffeur, etc. Ils n'ont désormais plus qu'à espérer qu'une de ces entreprises connaisse le sort de deux anciens rachats effectués en 2005 et 2006 : Android et YouTube.

LA FIÈVRE ACHETEUSE DE GOOGLE EN CHIFFRES

► Depuis sa première acquisition en 2001, Google a racheté 177 sociétés
- 2015 : 2
- 2014 : 35
- 2013 : 18
- 2012 : 12
- 2011 : 26
- 2010 : 27
- 2009 : 6
- 2008 : 2
- 2007 : 15
- 2006 : 10
- 2005 : 10
- 2004 : 5
- 2003 : 6
- 2001 : 2

► Les principaux rachats de l'histoire de Google
Picasa : 13 juillet 2014
Android : 17 août 2005
YouTube : 9 octobre 2006
Motorola Mobility : 15 août 2011
Zagat : 8 septembre 2011
Meebo : 4 juin 2012
Quickoffice : 5 juin 2012
Waze : 11 juin 2013
Bump : 16 septembre 2013
Boston Dynamics :  10 décembre 2013

► Nombre de rachats des principaux concurrents de Google en 2014
Yahoo : 18
Apple : 8
Facebook : 8
Microsoft : 0

EN SAVOIR + 
>>  Google gagne beaucoup, mais dépense trop
>>  Google achète des drones capables de voler 5 ans en autonomie
>>  Google s'offre la start-up Nest pour 3,2 milliards de dollars
>> Toute l'actualité de Google sur 
metronews

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Affaire des "écoutes" : cette condamnation ne "correspond pas à la vérité", tacle Me Temime, l'avocat de Thierry Herzog

EN DIRECT - Covid : les décès et les admissions en réanimation en hausse

Son enfance en Algérie, son grand amour partagé : Marthe Villalonga ouvre ses jardins secrets

Le coronavirus ne sera pas vaincu d'ici la fin de l'année, selon l'OMS

" J'ai 30.000 euros de dettes" : ces travailleurs ruinés par la crise du Covid

Lire et commenter