Google Home Mini, l'enceinte connectée qui veut se fondre dans votre intérieur

DirectLCI
APERÇU - Pour contrer la mainmise d'Amazon et son Echo dot, Google a dévoilé Home Mini. Une enceinte connectée équipée de son assistant vocal qui veut vous épauler dans votre quotidien. Déclinaison de son modèle sorti l'an dernier, Google réduit son format et son prix pour mieux investir la maison. Disponible le 19 octobre, nous avons pu tester ses différentes utilisations avant sa sortie.

Un an après la présentation de Google Home, deux mois après son lancement en France, la firme américaine s'apprête  à mettre sur le marché une déclinaison plus compacte de son enceinte connectée dotée de Google Assistant. Présenté lors de sa conférence automnale mercredi 4 octobre, Google Home Mini fait partie des rares produits qui seront prochainement disponibles dans l'Hexagone (19 octobre).


Avec son grand frère, Home Mini partage plus qu'un nom. Il dispose de toutes les fonctionnalités inhérentes à l'assistant vocal de Google : connexion aux objets connectés compatible en Bluetooth, réponse à vos questions, gestion de votre quotidien (rendez-vous, rappel, etc.) et divertissement en permettant d'activer la musique ou de lancer des contenus sur d'autres appareils. Home Mini veut vous épauler au quotidien en vous obéissant au doigt et à la voix. Car il dispose aussi de commandes tactiles sur le haut (marche-arrêt pour la musique notamment ou les commandes passées) et sur le côté (volume).

Home Mini se présente sous la forme d'un mini galet (ou donut selon Google) au revêtement élégant en tissu (trois coloris disponibles : gris, corail et noir). L'enceinte n'est pas sans rappeler le Echo Dot d'Amazon qu'elle vient frontalement concurrencer. Ce haut-parleur compact se fond dans n'importe quel environnement, tant qu'il y a une prise électrique à proximité. Pour l'activer, un simple "Ok Google ou Dis Google !" suffit. Vous disposez d'un bouton switch sur le côté pour couper la prise de son ambiant et éviter un potentiel espionnage de Google Home Mini...

Google Home Mini apprend beaucoup de vous

Google Home mini est là pour être votre soutien au quotidien : vous donner votre agenda du jour, appeler un numéro, faire des rappels. Posez-lui n'importe quelle question et il tâchera d'y répondre (Quel temps va-t-il faire ? Quel est le résultat du match de foot ? Quel bruit fait le cochon ? Quand a eu lieu la bataille de Marignan ? Donne-moi la recette du coq au vin…). Il cherche pour vous et apprend aussi de vous à force d'utilisation. Vos goûts musicaux quand vous déclenchez une playlist, les trajets quotidiens, vos médias préférés pour vous informer… autant d'informations qu'il emmagasine.


Nous avons pu approcher le Home mini lors de la conférence automnale de Google, en marge de la présentation des smartphones Pixel 2 (vidéo ci-dessus). L'objet est agréable en main, mais aussi visuellement. Il avait pris place dans un intérieur reconstitué. Que ce soit dans la cuisine ou au salon, il se montre très discret. Il enregistre parfaitement les ordres grâce à ses multiples micros qui captent la voix, même dans un environnement qui était plutôt bruyant. Très bonne surprise, le son de l'enceinte s'avère excellent, que ce soit pour le retour vocal de Google Assistant (voix homme ou femme au choix et en français aussi !), ou pour la musique émise comme avec un véritable haut-parleur (sont compatibles Deezer, Google Play Musique, Spotify et TuneIn, mais aussi des radios comme Europe 1, Radio France, RMC, RTL…).

En vidéo

Google Home mini, le petit assistant vocal de Google

Adapter ses réponses à la voix de chacun

Google Home Mini intègre également la technologie Chromecast qui permet de diffuser de la musique ou des vidéos de votre smartphone (Android ou IOS) vers un écran de télévision. Et l'enceinte fonctionne avec toute une batterie d'objets connectés (Nest, Netatmo, Philips Hue, Wemo, Wiz…). Nous avons fait l'essai pour gérer des ampoules connectées ainsi qu'un thermostat. Le délai entre l'ordre passé et la réalisation est particulièrement court. 


Comme Google Home, le modèle mini va bénéficier de la technologie VoiceMatch qui permet à Google Assistant de différencier les voix de ses utilisateurs (jusqu'à six) et donc d'adapter ses réponses (carnet d'adresses relié, préférences, habitudes, agenda, mail, etc.).


La fonction rappel peut être intéressante. De la voix, vous dictez un évènement à enregistrer. Il se mettra dans votre calendrier, mais il vous sera aussi rappelé vocalement si vous vous trouvez à la maison ("Ok Google, rappelle-moi le rendez-vous chez le dentiste vendredi à 15h"). 

La véritable question est donc de se demander pourquoi Google Home n'est pas directement sorti dans ce format mini qui proposera exactement les mêmes fonctionnalités et s'avèrent moins imposant. Car le prix est un nouvel argument de poids : Google Home Mini est vendu en France à 59 € quand Google Home s'affichait à 149 €. Avec un prix tout aussi mini, Google espère bien envahir la maison et bouter hors des murs Amazon et son Echo Dot. Mais aussi prendre ses marques avant l'arrivée du HomePod d'Apple. La France fait figure de marché intéressant alors que le géant du e-commerce n'a pas encore réussi à s'implanter. Google a également annoncé le modèle Home Max. Mais il faudra encore attendre 2018 pour voir l'enceinte connectée maxi arriver. Et là, c'est aussi le secteur du haut-parleur musical connecté que vise Google et les plates-bandes de Sonos notamment avec lequel il a pourtant passé un accord pour implanter Google Assistant dès l'an prochain dans son enceinte connectée.


Prix : 59 € - Disponible sur Google Store, en boutiques spécialisées et dans certaines grandes surfaces. En corail, noir et gris.

Plus d'articles

Sur le même sujet