Google : les utilisateurs de Nest craignent pour leurs données personnelles

Google : les utilisateurs de Nest craignent pour leurs données personnelles

High-tech
DirectLCI
VIE PRIVÉE – Que fera Google des données personnelles récoltées par les thermostats Nest ? Après le rachat de la société, ses utilisateurs s'interrogent et ses concurrents appuient où ça fait mal.

L'acquisition de Nest est-elle un pas de plus de Google vers l'exploitation des données personnelles ? C'est la question que se posent les utilisateurs du thermostat connecté depuis deux jours et l'annonce de ce rachat .

Un article du quotidien américain Los Angeles Times met en lumière le témoignage d'un utilisateur qui craint désormais d'utiliser le système de Nest. David Chartier, 33 ans, en a équipé sa maison avec l'enthousiasme propre aux "early adopters".

"Google sait maintenant quand vous êtes à la maison"

Journaliste indépendant spécialisé dans les nouvelles technologies, il témoigne de sa satisfaction du thermostat de Nest. Notamment la possibilité de le déclencher à distance avant de rentrer chez lui à Chicago, en cette période de froid polaire. Mais il avoue depuis s'intéresser à d'autres modèles : "j'ai le sentiment grandissant que Google collecte tellement de données que cela en devient dérangeant".

Pourtant Matt Rogers, le cofondateur de la société avec Tony Fadell , a bel et bien précisé sur le blog de Nest que les données récoltées par ses systèmes ne seront pas partagées avec Google.

Mais le croisement de ces données avec celle du moteur de recherche est tentant. "Avec les capteurs de Nest, Google sait maintenant quand vous êtes à la maison, dans quelle pièce et quand vous sortez de chez vous", s'est même fendu dans un tweet, Ryan Block , vice-président d'AOL, un concurrent de Google. Il serait à terme un moyen de plus pour la société de Mountain View de cibler encore un peu plus les comportements de ses utilisateurs.

Lire et commenter