VIDÉO - Le véhicule lunaire imaginé par des Japonais pour un concours Google de rover

High-tech
DirectLCI
OBJECTIF LUNE - Depuis 2007, Google soutient une compétition hors normes qui propose à différentes équipes d'envoyer un rover sur la Lune pour espérer décrocher une subvention de plus de 25 millions d'euros.

Un concours de la Terre à la Lune. Une équipe japonaise qui prend part à une course internationale pour poser un rover sur notre satellite, a commencé ses tests dans ce qui se rapproche le plus du sol lunaire : le sable.


Plus précisément, les chercheurs ont fait fonctionner leur rover long de 60 cm sur les dunes qui jalonnent la préfecture de Tottori, dans l’ouest du Japon. L’équipe, baptisée "Hokatu", rassemble une centaine de personnes, dont des professions de l’industrie spatiale et des chercheurs issus de l’université de Thohoku. 


Le but des tests effectués mardi 27 septembre était de vérifier la réaction du rover lors d’un déplacement sur un terrain ondulé. Pour l’emmener à destination, l’équipe japonaise peut d’ores et déjà compter sur une fusée Falcon 9, manœuvrée par une équipe américaine. Décollage prévu d’ici un an. 

Lire aussi

500 mètres à parcourir sur la Lune

Mais les Japonais ne sont pas les seuls à viser la Lune et à espérer décrocher les 26 millions d’euros de subvention promis par Google à l’équipe qui réussira son coup. 


Le géant de la Silicon Valley soutient en effet depuis 2007 la compétition Google Lunar XPRIZE. Les participants doivent ainsi parvenir à envoyer un rover sur la Lune et lui faire parcourir 500 mètres  tout en envoyant vers la Terre des images en haute définition. Pour les plus doués, des bonus seront ajoutés si les rovers se montrent capables de résister à la nuit lunaire ou encore de se poser sur le site qui a accueilli les astronautes de la mission Apollo 17, en 1972, les derniers hommes à avoir foulé le sol lunaire. 

Pourquoi la Lune ?

Pour l'heure, 16 équipes contre 25 au départ sont toujours dans la course. Sur la ligne de départ, nous retrouvons plusieurs équipes internationales comme Euroluna, les Indiens de la Team Indus, les Brésiliens de Spacemeta ou encore Independence X qui représente la Malaisie. 


Sur son site officiel, l’équipe de Google Lunar XPRIZE explique pour la Lune a été fixé comme objectif : "La Lune n’est pas seulement notre plus proche voisin de l’espace, c’est aussi notre porte d’entrée vers le reste de l’univers. La Lune offre des opportunités fascinantes pour étendre l’exploration spatiale en dehors de notre système solaire". 

Lire aussi

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter