Google suit vos déplacements, même si vous avez désactivé la localisation de votre smartphone

High-tech
DirectLCI
VIE PRIVÉE - Pour que Google cesse de localiser votre smartphone, il ne faut pas seulement désactiver l'historique des positions, mais également l'option "activité sur le Web et les applications", révèle une enquête d'Associated Press.

Si vous avez un smartphone, vous êtes probablement concerné par ce "problème de confidentialité" qui concerne les appareils équipés des applications Google. Une enquête de l'agence Associated Press (AP) menée avec un chercheur de Princeton a révélé ce lundi que ces applications Google enregistrent la positon du smartphone, y compris quand son utilisateur a pris soin de désactiver l'historique des positions. 

En vidéo

VIDÉO - Pourquoi Google a été condamné a payer une amende record

Cette révélation confirme ce qu'affirmait une étudiante de Berkeley sur son blog en mai 2018. Même quand vous ne le souhaitez pas, Google Maps, Google Search et les autres applications de la firme californienne continuent donc d'enregistrer votre position, avec toutefois moins de précision que si l'option de géolocalisation est activée. L'enquête montre qu'en trois jours, un téléphone a été localisé ainsi dans une quarantaine de lieux, à des horaires précis.

Comment désactiver toute forme de géolocalisation

Il existe cependant un moyen de désactiver toute forme de géolocalisation sur son smartphone. Pour cela, il faut non seulement désactiver l'historique de localisation, mais aussi désactiver l'option "Activité sur le Web et les applications", dans les paramètres des applications comme Google Maps, dans le sous-menu "Contenu personnel".


Alors que plus de deux milliards d'utilisateurs de Google sur iPhone et Android sont potentiellement touchés par "ce problème de confidentialité" selon AP,  un porte-parole de Google confirme que l'entreprise utilise la géolocalisation "de plusieurs façons", mais estime qu'elle fournit "des descriptions très claires de ces outils, et des outils robustes pour que chacun puisse les activer ou les désactiver". 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter