Google Photos : place à l'intelligence artificielle !

Google Photos : place à l'intelligence artificielle !

DirectLCI
PHOTOGRAPHIE - Le service de photos du géant de l’Internet évolue. Cette semaine, à l’occasion de la conférence annuelle Google I/O, la firme de Moutain View a dévoilé les toutes dernières nouveautés de son application Google Photos. Place à l’intelligence artificielle !

En 2017, Google Photos devient encore plus intelligent. Avec 500 millions d’utilisateurs et pas moins de 1,2 milliard d’images ajoutées chaque jour, le service de photos de géant de l'Internet s’impose aujourd’hui comme le digne remplaçant du logiciel Picasa qui a tiré sa révérence courant 2016, au grand dam de ses membres. Et on comprend pourquoi : en effet, l’application de photos du géant de l’Internet, déployée en mai 2015, est la seule à proposer aux utilisateurs (iOS et Android) un stockage gratuit et illimité de toutes leurs images.


Ce qui permet à la firme californienne de devancer (et très très de loin) tous ses concurrents : aussi bien Apple (5 Go gratuit sur iCloud) que Yahoo (1 To gratuit sur Flickr) ou Microsoft (de 7 Go à 1 To sur OneDrive). Deux ans jour pour jour après son lancement, le géant de l’Internet a profité de sa conférence Google I/O, les 17 et 18 mai dernier, pour dévoiler les toutes dernières nouveautés de son service de stockage de photos en ligne.

En vidéo

ASTUCE - Comment utilise l'application Google PhotoScan

Le partage intelligent entre en scène

On savait déjà que le géant de Mountain View dispose d’une fonction de reconnaissance faciale très performante. Cette-fois, Google va encore plus loin et détermine automatiquement les personnes qui apparaissent sur un cliché (ou dans un album photo). Ce qui s’avère très pratique pour récupérer, par exemple, des photos prises lors d'une soirée par un de vos amis, sans avoir à leur réclamer pendant des semaines. Et cela, même si ces derniers n’utilisent pas le service photo de Google. Dans ce cas, l’application vous permet de partager avec eux un lien, soit par e-mail, soit par SMS. Et les contacts avec qui votre bibliothèque d’images est partagée peuvent à leur tour ajouter des photos à la sélection. 

On peut cacher les photos de son ex ...

Autre nouveauté notable, la fonction "Share Library" permet aux utilisateurs de choisir de partager l’intégralité de leur photothèque, ou uniquement une série d'images. Et cela, avec une ou plusieurs personnes spécifiques : que ce soit un membre de votre famille, vos enfants, ou envore avec votre compagne. Une nouvelle option vous permet maintenant de partager uniquement les images prises "à partir du jour de votre rencontre". Plutôt pratique, en particulier si l’on veut éviter que sa compagne du moment tombe sur des photos d’une ex. Si un utilisateur a accès à votre bibliothèque, il peut retrouver les photos dans lesquelles il apparaît, simplement en cliquant sur le "bouton hamburger".

Photo book, un service d'impression en ligne

Enfin, Google a annoncé le lancement d'un nouveau service d’impression de photos, baptisé "Photo Book", similaires à celui d’Amazon (Amazon Prints, disponible uniquement aux US). Il permet aux utilisateurs de Google Photos de créer un album photo en quelques clics. La sélection et la mise en page est faite automatiquement par un algorithme. Grâce à la technologie du machine learning (apprentissage automatique, en français), Google retire les images en double, sélectionne à votre place les "meilleurs" clichés (au nombre de 40) et réalise de lui-même la mise en page.


Comptez 9,99 dollars (soit 9 euros) pour un album souple et 19,99 dollars (18 euros) pour une couverture rigide. Malheureusement les Photo Book ne seront pas disponibles en France lors de son lancement dans quelques mois. Aucune date n’a été communiqué par l’entreprise américaine concernant le déploiement mondial de ce service.

Que pourra faire Google avec vos photos ?

Lui appartiennent-elles ? Apparaitront-elles dans des publicités ? Ce genre de pratique avait déjà été tenté par le site de Mark Zuckerberg, provoquant un véritable tollé chez ses utilisateurs. Interrogé sur ce point par The Register, le géant de l’Internet assurait en 2015 qu'il n’utilisera [jamais ?] les images ou les vidéos téléchargées sur Google Photos de manière commerciale et à des fins promotionnelles, sans la permission explicite de l’utilisateur". En revanche, le géant de l'Internet restait beaucoup plus évasif quand Business Insider lui avait demandé si toutes ces photos lui serviront pour le ciblage publicitaire. En utilisant ces informations, l’entreprise américaine peut affiner le profil des utilisateurs et, par conséquent, être encore plus efficace pour vous proposer des publicités "pertinentes".Ne dit-on pas : quand un produit est gratuit, c’est que le produit c’est vous ?

Plus d'articles

Sur le même sujet