Google prépare des chaussures magiques pour la réalité virtuelle

High-tech
DirectLCI
SUR PLACE - Des chaussures qui permettraient de se donner l'impression du mouvement, mais en restant immobile ou presque, c'est ce que Google vient de breveter. Une paire de baskets à roulettes ou à chenillettes qui rendrait plus réaliste encore l'expérience des mondes virtuels.

Se déplacer dans un monde virtuel avec un simple casque, c'est toujours un peu frustrant. Tant que la scène est statique, que vous ne faites qu'admirer le panorama, tout va bien, l'image évolue avec les mouvements de votre tête, tout est synchrone. C'est quand vous commencez à vous déplacer virtuellement dans le décor que l'expérience devient déroutante. Vous bougez, mais votre corps sait bien que vous êtes immobile. Un décalage frustrant, et assez déboussolant parfois pour entraîner vertiges et nausées. Et c'est bien cela que Google a décidé de résoudre.


Il n'est d'ailleurs pas le premier. Pour accompagner des jeux d'exploration ou de combat en réalité virtuelle, plusieurs fabricants ont inventé depuis quelques années des solutions de marche immobile, comprenant des chaussures aux semelles bien lisses, mais aussi une plateforme légèrement concave où le joueur pouvait faire glisser ses pieds pour simuler la marche avec une rambarde pour éviter les chutes. Cela fonctionne plutôt bien. Mais ces équipements sont pour l'essentiel réservés aux salles d'arcade. Difficile en effet d'imaginer installer chez soi le système Virtuix Omni détaillé dans la vidéo ci-dessous.

Le projet de Google, tel que décrit dans un brevet déposé aux États-Unis, est à la fois plus modeste et plus ambitieux : modeste par la taille puisque tout tiendrait dans les chaussures, et ambitieux en ce qu'il s'adresserait à la fois aux joueurs du dimanche, mais aussi aux applications de réalité virtuelle en entreprise. 


Pour marcher sur place, ici, pas de semelles lisses, mais plusieurs solutions envisagées, de roulettes motorisées jusqu'à des chenillettes, le tout mu par un système qui analyserait les mouvements de vos pieds pour les compenser et s'assurer que vous restez peu ou prou au même endroit.

Roulettes, chenilles, Google imagine toutes sortes de solutions pour vous faire marcher sur place.

Comme dans tout brevet, le procédé décrit vise large, très large, à la fois pour protéger son concept et pour se laisser plusieurs solutions au moment de transformer l'idée en produit. Surtout, le brevet ouvre la voie à d'autres applications, dans la vie bien réelle. On imagine aisément comment ces chaussures augmentées pourraient un jour permettre de courir sur place, pour faire son jogging à la maison, sans s'encombrer d'un tapis de course.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter