Google supprimera désormais automatiquement l'historique d'activité de ses nouveaux utilisateurs

Ce changement concerne aussi bien le moteur de recherche que la plateforme de vidéo YouTube et le service de cartographie Google Maps.
High-tech

CONFIDENTIALITÉ - Face à l'appétence des internautes envers les services respectant leurs données personnelles, Google change de cap en proposant par défaut l'effacement des activités de ses nouveaux utilisateurs au bout d'une certaine période.

Un premier pas vers un modèle plus respectueux de la vie privée des internautes. Google s’est engagé à supprimer automatiquement l’historique des activités de ses nouveaux utilisateurs. Le géant américain de l’Internet espère ainsi renforcer la confiance des internautes, aujourd'hui de plus en plus soucieux de l'exploitation de leurs données personnelle. "Nous pensons que les produits ne devraient conserver vos informations qu'aussi longtemps qu'elles vous sont utiles", soutient le patron de Google, Sundar Pichai, dans un billet de blog mis en ligne ce mercredi 24 juin. 

Lors de la création d'un nouveau compte Google, les traces que laisseront les internautes au gré de leurs pérégrinations sur le moteur de recherche, la plate-forme de vidéo YouTube ou le service de cartographie Google Maps seront purgées par défaut au bout de 18 mois, au lieu d'être conservées jusqu'à ce que vous choisissiez de les supprimer. Pour les internautes déjà utilisateurs de Google, "nous ne modifierons pas vos paramètres", mais "nous vous rappellerons activement les contrôles de suppression automatique à votre disposition via des notifications intégrées aux produits et des e-mails, afin que vous puissiez choisir le paramètre de suppression automatique qui vous convient", précise le PDG du groupe.

Dans son billet, Sundar Pichai mentionne d'autres changements apportées par Google pour amadouer les internautes méfiants. Sur YouTube, la suppression automatique des données (sur les vidéos visionnées par exemple) sera "définie sur 36 mois par défaut si vous créez un nouveau compte ou activez votre historique YouTube pour la première fois", écrit le patron de Google. Les utilisateurs actuels "peuvent toujours choisir l'option de suppression automatique de 3 ou 18 mois", précise-t-il. L'entreprise américaine promet également de "simplifier" l'accès au mode "navigation privée" de son navigateur Chrome, en permettant son déclenchement par une pression longue sur la photo de profil de l'utilisateur depuis un smartphone. 

En vidéo

Comment faire pour que Google ne soit plus en mesure de vous géolocaliser ?

Un changement de cap salutaire, alors que le géant américain, dont une majeure partie des revenus est issue de l’exploitation des données de ses utilisateurs, est confronté depuis plusieurs années à une prise de conscience croissante des internautes sur l'étendue des informations accumulées sur eux à des fins de ciblage publicitaire. Des moteurs de recherche comme DuckDuckGo ou Qwant en France, par exemple, ont bâti leur modèle d'affaires sur le fait qu'ils ne conservent pas les requêtes des utilisateurs, sans toutefois inquiéter Google qui reste archi-dominant sur ce marché. 

Régulièrement accusé de violation de la vie privée, les géants américains de l'Internet ont écopé ces dernières années de lourdes amendes, aux Etats-Unis comme en Europe. En France, comme le rappelle le site du quotidien Le Monde, le Conseil d’Etat a d'ailleurs maintenu il y a quelques jours la sanction de 50 millions d’euros prononcée en 2019 par le gendarme français des données personnelles (Cnil) à l'encontre de Google. La justice estime que l’entreprise n’informait pas suffisamment ses utilisateurs de la manière dont leurs données peuvent être utilisées.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent