Guerre ouverte entre Kim Dotcom et John McAfee, deux stars controversées d’Internet

High-tech
CYBERGUERRE - Moins de deux mois après que le fondateur de Megaupload, Kim Dotcom, a annoncé qu’un Megaupload 2.0 allait renaître de ses cendres, lui et son directeur technique ont reçu des menaces d’une star de la cybersécurité, John McAfee. S’est enclenchée entre deux pontes d’Internet une guerre sur fond de menaces et de manipulation boursière.

La remise en route de Megaupload est-elle compromise ? Pour fêter les cinq ans des raids policiers contre le site de téléchargement, Kim Dotcom, son fondateur, a annoncé début juillet que la plate-forme allait reprendre du service. Or ces derniers jours, son projet semble menacé par un autre poids-lourds du Web, John McAfee.

Rappelons le contexte. Kim Dotcom, hacker allemand charismatique et controversé, avait été écroué - avant d'être libéré - avec ses acolytes après une intervention de la police dans leurs locaux en Nouvelle-Zélande, en janvier 2012. A la surprise générale, le site d’hébergement de Megaupload avait été fermé, accusé alors de "piratage considérable", laissant de nombreux adeptes du téléchargement illégal sur le carreau.

John McAfee, personnage sulfureux

Kim Dotcom avait surpris à son tour en annonçant, en juillet, le retour de Megaupload pour janvier 2017. La plateforme de partage devrait atteindre, promet son patron, un niveau de cryptage sans précédent pour garantir l’anonymat de ses utilisateurs.

Mais l'annonce suscite de fortes convoitises. Depuis plusieurs jours, Kim Dotcom est en guerre ouverte avec un autre ponte d’Internet, John McAfee. Le même McAfee qui fut le premier à commercialiser le fameux logiciel antivirus. Un personnage également sulfureux, millionnaire excentrique, suspecté de trafic de drogue et de meurtre par le Belize, où il a bâti une forteresse privée, et aujourd'hui candidat à la présidentielle américaine  sous une étiquette libertarienne .

LIRE AUSSI >> John McAfee arrêté au Guatemala après trois semaines de fuite

"Sérieuses menaces"

Le 17 août, John McAfee s’est donc agacé que Kim Dotcom lui ait chipé une de ses recrues, Eric Anderson, surnommé "Eijah", qui a rallié le camp Dotcom en devenant son directeur technique. Agacé au point de vouloir mettre en péril la nouvelle version de Megaupload 2.0, envoyant des menaces à Eric Anderson, ainsi que Dotcom l’a rapporté sur Twitter . "McAfee devient dingue", dit ce dernier. "Il effraie Eijah en lui proférant de sérieuses menaces." 

Pourquoi ces menaces ? McAfee a tenté récemment de s’associer au projet de Megaupload 2.0. Sa société, MGT Capital Investments , spécialisée dans les "cybermenaces", a proposé d’investir 30 millions de dollars dans Megaupload 2.0 et de sceller un partenariat.

"Quand tu enclenches une guerre, tu ne peux plus l’arrêter"

Comme l'a appuie GeoInvesting , la société n'en avait pas les moyens, et l’offre s’est révélée être une manoeuvre pour doper la valeur boursière de MGT. "Ils n’avaient pas le capital pour faire une telle offre. Quand je les ai interrogés à ce propos, ils ont répondu que la somme serait créée par l’annonce publique du partenariat", s’exaspère Dotcom auprès du site TorrentFreaks .

Le hacker allemand s'est empressé de refuser l'offre et de rendre cette publique cette manoeuvre présentée comme un "pump and dump" (manipulation boursière). De son côté,  McAfee dément en bloc , évoquant un piège tendu par Dotcom. Et menace clairement Dotcom : "Demain, je t’apprendrai une leçon : une fois que tu as enclenché une guerre, tu ne peux plus l’arrêter". A bon entendeur...

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter