Henri Seydoux : "Les drones sont particulièrement à l'honneur cette année à Las Vegas"

Henri Seydoux : "Les drones sont particulièrement à l'honneur cette année à Las Vegas"

DirectLCI
CES 2014 - Henri Seydoux, le PDG de Parrot, nous livre sa vision du show de Las Vegas et nous présente ses nouveaux joujoux connectés, le Jumping Sumo et le Mini Drone.

Qu'avez-vous vu de marquant sur ce CES 2014 ?
C'est une bonne année à mon avis. J'ai trouvé que la robotique était à l'honneur. J'ai halluciné en découvrant le nettoyeur de gouttières chez iRobot mais aussi d'autres start-ups qui osent des trucs très funs en la matière. Bien sûr, les drones sont particulièrement à l'honneur cette année à Las Vegas. Et puis je trouve formidable que le partenariat passé entre Google et Audi pour installer Android dans les véhicules de la marque. Cela ouvre le champ des possibilités et valide aussi notre façon de penser chez Parrot puisque nous utilisons aussi Android pour nos appareils dans les voitures.

Cette année, Parrot présente notamment de nouveaux drones, pouvez-vous nous en dire plus sur leurs caractéristiques ?
Clairement, l'usage principal des drones est le jeu. Nos innovations vont donc dans ce sens avec deux nouveaux modèles, plus réduits et très ludiques. Le premier, le Jumping Sumo, est un robot qui roule mais qui est aussi capable de faire un bond de 80 cm de haut en faisant des figures. Il est doté d'une caméra et fonctionne avec le dernier cri du Wi-Fi, la norme ac, pour une meilleure fiabilité et rapidité. Il possède une autonomie de 20 minutes environ. Notre autre nouveauté est le MiniDrone, relié en Bluetooth à un smartphone Android ou iOS. Il est beaucoup plus petit que l'AR Drone classique mais très maniable. Notre objectif quand nous l'avons créé était qu'un enfant de 8 ans pouvait le prendre et le faire voler en quelques minutes. Cette petite bestiole pèse 70 grammes et possède un pilote automatique très poussé. Il a une autonomie de 8 minutes. Ces deux nouveaux modèles devraient sortir courant 2014 (prix non dévoilé, ndlr), plutôt dans la seconde partie de l'année sans doute.

Où en sont les ventes de l'AR Drone depuis son lancement ? Et celui du Flower Power ?
Nous avons vendu plus de 500 000 drones depuis nos débuts et les ventes restent fortes. Quant à notre dernier-né, le capteur sans fil intelligent pour les plantes, il se vend bien mais nous ne pouvons pas encore donné de chiffre précis. Cependant, c'est vraiment un axe de développement stratégique pour Parrot. Je crois vraiment que l'agriculture, professionnelle ou celle des particuliers, va se moderniser comme tout le reste. Je suis sûr que l'on va utiliser de plus en plus de drones pour surveiller les champs, par exemple. Ce que nous vivons, c'est véritablement la Silicon Valley à l'assaut du monde. Les nouvelles technologies s'immiscent partout pour nous simplifier la vie. Et Parrot répond exactement à ces demandes.

Plus d'articles