HomePod : l’enceinte connectée d’Apple qui enchantera les amoureux de musique

HomePod : l’enceinte connectée d’Apple qui enchantera les amoureux de musique

TECH
DirectLCI
ON A TESTÉ - Elle est enfin arrivée, un an après avoir été dévoilée. L’enceinte connectée d’Apple baptisée HomePod est disponible en France et en français avec ses promesses d’écoute musicale repensée et de gestion de la maison. Dotée de Siri pour l’accompagner, elle est capable du très bon musicalement, comme de quelques grosses approximations par ailleurs.

Près d’un an après Google Home, Apple lance enfin son HomePod en France, une enceinte connectée dotée de l’assistant vocal intelligent Siri. Après deux semaines en sa possession, gros plan sur le dernier produit original de la firme de Cupertino, ses promesses musicales et de gestion de la maison alors qu’Alexa (Amazon) et Google Assistant sont déjà sur le marché.

Qu’est-ce que c’est ?

Apple reconnaît avoir pris son temps pour concevoir son HomePod, en scrutant le marché et en s’appuyant sur ce que les gens attendaient réellement d’un haut-parleur intelligent. L’enceinte connectée met donc trois points en avant : la musique, les infos (la météo et les rappels en tête) et le contrôle de la maison. Et pour piloter tout cela, la marque à la pomme compte sur son assistant vocal intelligent Siri.

 

HomePod prend donc la forme d’une tour plus imposante que la concurrence (17 cm de haut, 14 cm de diamètre pour près de 2,5 kg). Le produit est élégant et design comme souvent chez Apple, disponible en blanc ou en gris sidéral. A l’intérieur, la firme de Cupertino a conçu son produit différemment de la concurrence. Le woofer (pour les basses) a été positionné tout en haut, au-dessus d’une rangée en couronne de six microphones. Les sept tweeters (pour les aigus) sont en bas. Cela permet d’avoir un son plus équilibré, avec une légère tendance à mettre en avant les basses. Si vous écoutez du hip-hop ou de la musique appuyant les basses, vous serez forcément comblés. A l’intérieur, Apple a mis la puce A8 qui équipait les iPhone 6 et 6 Plus.

Une configuration ultra simple

La conception d’HomePod est aussi réfléchie pour faciliter son utilisation. L’enceinte est capable de détecter à l'aide de ses micros les obstacles par réflexion de l’audio et donc d’adapter sa diffusion sonore à l’environnement. Quel que soit l’endroit où vous installez HomePod, il produira un son impeccable grâce aux multiples capteurs, même près d’un mur. Il n’y a donc pas de configuration iPhone en main à réaliser comme sur la Sonos Beam.

 

D’ailleurs, la configuration met un coup de vieux à tous ses rivaux par sa désarmante facilité. Il n’y a qu’un seul branchement possible et c’est l’alimentation électrique. Pas la moindre entrée pour quelque fil que ce soit. Tout se passe en Bluetooth ou wi-fi. Vous n’aurez pas de manipulation particulière à faire. Si vos appareils sont à jour, il vous suffit d’approcher votre iPhone ou iPad pour que les réglages soient transférés immédiatement vers HomePod (mots de passe, favoris, contacts, etc.). Le tout est prêt à l’emploi en moins de trois minutes et à vous les "Dis Siri !" à gogo pour passer les ordres.

 

Il n’y a pas de boutons tactiles mais il est possible d’interagir tactilement avec le sommet de l’enceinte, notamment si vous avez coupé le contact vocal avec Siri. La lumière diffusée vous indiquera que le fonctionnement est en cours.

La musique en fer de lance

Le nom HomePod fait clairement référence à deux notions clés pour Apple : la maison (Home) et Pod (iPod, en lien avec la musique). Nous reviendrons par la suite sur le premier point. La musique est au cœur de l’utilisation de l’enceinte. Avec son système de son à 360°, on a clairement la sensation du son omniprésent qui s'empare de la pièce. Tout va devenir plus simple, si tant est que vous êtes abonnés à Apple Music. Là, ce sont près de 45 millions de titres qui s’offrent à vous, des playlists thématiques, celles que vous aurez faites et tout le contenu de votre bibliothèque musicale iTunes. Vous pouvez également écouter des milliers de podcasts, les web radios maison comme Beats 1, ainsi que les derniers flashes infos des stations partenaires, France Info, RTL ou Europe 1 en tête. On aime beaucoup la possibilité de faire des suggestions complexes à Siri comme "Joue-moi une playlist funk pour une soirée" ou "Trouve-moi de la musique de films des années 80".


En revanche, l’ouverture à la concurrence n’est toujours pas dans l’ADN d'Apple. Ne vous attendez pas à profiter de Deezer ou Spotify en demandant à Siri, ce sera niet ! En revanche, depuis votre iPhone ou iPad via AirPlay (le système de diffusion sans fil entre appareils Apple), cela reste possible de streamer vos services musicaux et autres contenus qui ne figurent pas sur Apple Music ou iTunes.

La maison au son de la voix

Démocratiser la maison connectée est l’une des lubies d’Apple. L’enceinte intelligente prend logiquement à sa charge le pilotage des objets connectés compatibles (ampoule, prise intelligente, thermostat, capteur, etc.) et les automatisations que vous avez conçues (tout fermer quand je pars, éteindre la lumière à telle heure, déclencher l'arrosage du jardin...). Il faut toujours passer par l’appli pour ajouter des accessoires (alors qu’Alexa d’Amazon peut le faire à la voix depuis un support Écho ou même Sonos One/Beam) et créer les scénarii. Mais comme avec votre smartphone ou votre Apple Watch, vous pouvez échanger avec elle : "Dis Siri, règle la température du 21 degrés", "Dis Siri, allume/éteins le salon"... Le seul bémol : exigeant avec les fabricants et sur la sécurité, le catalogue d’objets connectés HomeKit utilisables n'est guère épais même s’il s’agrandit au fil des mois. 


Il est possible de créer un vrai son stéréo avec HomePod en lui appairant un second appareil jumeau tout aussi rapidement et facilement que le premier. Le système est capable de repérer qu’il y a deux HomePod et de les faire communiquer pour mieux travailler en complément. Le son prend alors une tout autre ampleur positionné dans la même pièce. Si vous installez le second HomePod dans une autre pièce pour faire du multiroom, il continue de fonctionner en tandem (mais forcément plus en stéréo). Vous pouvez basculer la musique de l’un à l’autre, donnez l’ordre à l’un d’agir sur l’autre, mettre des programmes différents...


À noter que d’autres produits tiers compatibles AirPlay 2, le nouveau système de diffusion sans fil, peuvent être intégrés au système globale (JBL, Sonos…) de multiroom.

Siri, on a un problème !

Avec tous les microphones embarqués, Siri a un taux de réponse assez rapide et efficace, même si vous écoutez la musique un peu fort ou que vous êtes un peu loin de l’enceinte. Le son est capté de manière très pointue. "Dis Siri, donne-moi le trafic pour aller à mon bureau", "Dis Siri, quel temps va-t-il faire demain ?", "Quel est le morceau en cours ?"... : pour les questions basiques, Siri fait le job. L’assistant intelligent est capable de comprendre un enchaînement de questions, un contexte et c’est assez appréciable.


En revanche, sa compréhension du français n’est pas optimale, loin de là ! Il n’est pas rare de voir l’assistant vocal taper complètement à côté quand on lui demande un titre et un artiste précis. Il ne sait également pas chercher sur internet comme sur votre iPhone ou comme Google Home. Si HomePod a un avantage majeur par rapport à ses concurrents, il se situe au niveau de l’envoi de SMS à la voix, particulièrement bien compris. Mais là encore, vérifiez bien par deux fois le nom du correspondant qui va recevoir le message car Siri a du mal à comprendre tous les noms… Rassurez-vous, elle vous demande confirmation avant l’envoi pour éviter que votre patron ne reçoive le SMS destiné à "Chaton".

Le prix

HomePod est nettement plus cher que Google Home ou Amazon Echo. Positionné à 349 euros, il se présente comme une enceinte de luxe dédiée à l’expérience musicale et sonore avec en ajout le contrôle de la maison par la voix. Mais ce qui fait la force d’HomePod, c’est évidemment sa qualité sonore et sa simplicité d’utilisation, même par les moins geek d’entre nous. Pour en profiter pleinement, et notamment de l’aspect contrôle de la maison connectée, il faut cependant être bien équipé en produits compatibles HomeKit qui ne sont malheureusement pour le moment pas légion. Et avoir un iPhone ou un iPad car Android n'est évidemment pas compatible...

Si vous êtes en quête d’un produit audio connecté pour votre téléviseur, nous avons aussi testé la barre de son Sonos Beam, disponible le 17 juillet.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter